Coronavirus: le football attendra 48 heures pour le nouveau protocole, les bulles préservées

Photo News
Photo News

Les agendas électroniques ont frisé la surchauffe, dans la journée de lundi. Tant à l’Union belge qu’à l’étage occupé par la Pro League dans cette même Maison de verre. En fin de matinée, une vidéoconférence s’est tenue entre les représentants de la coupole fédérale (dont le président Mehdi Bayat et le CEO Peter Bossaert), les émissaires des deux ailes linguistiques (dont David Delferière pour l’ACFF et Marc Van Craen pour Voetbal Vlaanderen), la Pro League (le CEO Pierre François), la ministre des Sports en Fédération Wallonie-Bruxelles (Valérie Glatigny) et son homologue flamand (Ben Weyts).

Au menu des conversations ? Le Covid et des courbes statistiques menaçant de paralyser chaque jour un peu plus l’activité sportive en matière de sports collectifs, pourtant essentielle à l’équilibre psychologique d’une grande partie de la population. C’est d’ailleurs sur ce principe de continuité et/ou de reprise des compétitions chez les jeunes que les débats ont porté. Avec en filigrane, le délicat problème des buvettes, principales pourvoyeuses de fonds des clubs amateurs. Les protocoles étant encore en cours d’écriture depuis le Comité de concertation de vendredi, les instances du football, tant amateur que professionnel, ont décidé de rassembler les arguments exposés et de se faire une opinion à la lueur des nouveaux textes gravant les directives ministérielles dans le marbre. « D’ici 48 heures, aucune décision ne sera prise par la Fédération et ses ailes linguistiques », conclut David Delferière « parfaitement conscient de la gravité de la situation en termes sanitaires mais également au fait des conditions dans lesquelles les clubs doivent continuer à organiser les compétitions de jeunes. Quoi qu’il en soit, tant du côté de l’ACFF que de Voetbal Vlaanderen, on ne bougera pas d’ici la fin de la semaine par rapport à une décision d’arrêter complètement les frais jusqu’à nouvel ordre ou de poursuivre coûte que coûte. »

Du côté de la Pro League, il y a eu une réunion avec les deux cabinets des ministres néerlandophone et francophone. Les compartimentages vont être réduits de 400 à 200 personnes dans les stades et les bulles seront également réduites de 5 à 4 personnes. Ce qui est, tout de même, une bonne nouvelle, s’il en est, pour les clubs qui ne vont pas perdre « trop » de personnes au niveau de l’assistance et, donc, des rentrées financières. En revanche, les buvettes seront bel et bien fermées, on ne pourra ni boire ni manger sur place. L’arrêté ministériel devrait être communiqué à l’ensemble des clubs ce mardi.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous