Accueil Monde France

Professeur décapité: la riposte d’Emmanuel Macron à l’islamisme

Pour le président français, plus question de tergiverser. Des mesures immédiates sont prises pour frapper l’opinion.

Article réservé aux abonnés
Envoyée permanente à Paris Temps de lecture: 3 min

C’était « le » sujet délicat sur lequel Emmanuel Macron voulait prendre son temps. Son récent discours sur les séparatismes, dont chaque mot était pesé, avait d’ailleurs été mûri pendant de longs mois. Mais la brutalité de l’actualité l’a contraint à accélérer. « La peur doit changer de camp », dit-il désormais, martial. Une métamorphose pour celui qui, lors de la vague d’attentats de 2015, alors qu’il n’était que ministre de l’Économie, soulignait qu’un « terreau » expliquait le passage à l’acte terroriste.

Depuis l’assassinat du professeur de Conflans-Sainte-Honorine, vendredi, plus question pour le Président de se contenter d’une future loi contre le fondamentalisme. Ce sont des actes forts et immédiatement compréhensibles par l’opinion que l’Elysée entend poser.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

14 Commentaires

  • Posté par swinge olivier, mardi 20 octobre 2020, 20:25

    de nombreux musulmans souffrent actuellement et injustement de la radicalisation de leurs jeunes. Il ne faudrait cependant pas "faire comme de rien n'était" : la majorité des jeunes Muslims est profondément psychotique et l'horreur qui vient d'advenir les rendent fous de joie. Musulmans mûrs, réagissez !

  • Posté par Charette Alain, mardi 20 octobre 2020, 17:19

    Correction Charia ou se faire justice.. c est intetdit.. Mesures repressives dignes de Napoleons svp.. Dans x annees y aura une revolte comme en Iran annee 70.. Prise d assaut de vos institutions par la force de ces partis relugieux si on reagit pas

  • Posté par dams jean-marie, mardi 20 octobre 2020, 17:18

    Il n'y a qu'une seule solution interdire tout ce qui touche à l'Islam dans les pays non musulmans . Ils sont dans nos pays depuis plus de 60 ans et n'ont jamais éduqué les leurs pour mériter une intégration réussie ! Malheureusement les exceptions confirment la règle ! Il faut arrêter avec l’hypocrisie des lamentations qui suivent chaque acte terroriste ou faits graves commis. 80 % des musulmans vivent dans des pays non musulmans , ne voyez vous rien venir ?

  • Posté par Charette Alain, mardi 20 octobre 2020, 17:16

    Interdit de faire la charia ou justice sois meme Je voys pas x annees qu il y aura des partis islamistes qui feront une rzvolte style Iran En 1975

  • Posté par swinge olivier, mardi 20 octobre 2020, 20:28

    message incompréhensible

Plus de commentaires

Aussi en France

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs