Accueil Belgique Politique

Pas d’indexation des loyers wallons pendant un an

En Wallonie, le saut d’index sur les loyers entre en vigueur le 1er avril, mais les propriétaires n’ont pas dit leur dernier mot : ils préparent un recours devant la Cour constitutionnelle.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 3 min

Par les temps qui courent (actualité dramatique, vacances…), il n’est sans doute pas inutile de rappeler aux propriétaires et aux locataires distraits l’entrée en vigueur d’une mesure importante en date du 1er avril 2016 : le saut d’index sur les loyers. Le dispositif concerne les baux portant sur la résidence principale. En un mot : les loyers sont gelés durant une année.

Soyons précis. Ce saut d’index ne s’applique qu’à la Wallonie. Le décret wallon qui l’institue a été voté le 2 mars par le parlement régional. Le principe de l’indexation des loyers n’est évidemment pas supprimé. La mesure a une durée de vie limitée à un an et ne vaut que pour les baux en cours à la date du 1er avril 2016. Elle ne s’apparente donc pas à un blocage généralisé des loyers. L’objectif de Paul Furlan (PS), le ministre du Logement, et du gouvernement PS-CDH est de donner une bouffée d’oxygène au pouvoir d’achat des 400.000 locataires wallons.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par Aisaffer Pat, vendredi 1 avril 2016, 10:48

    notice explicative de la Région Wallonne: http://dgo4.spw.wallonie.be/DGATLP/DGATLP/Pages/Log/DwnLd/Location/saut_indexation.pdf

  • Posté par Aisaffer Pat, vendredi 1 avril 2016, 9:39

    L'article est très incomplet et pourrait provoquer de vives discussions entre propriétaires et locataires. Il n'y a pas en fait pas de gel des loyers, mais simplement une indexation qui utilise l'indice-santé du même mois mais de l'année 2015. Donc si le loyer a été indexé en 2015, pas d'augmentation en 2016. Mais si le loyer n'avait pas été indexé en 2014, 2013 etc... alors le loyer augmentera moins vite, mais il augmentera quand même en 2016.

  • Posté par Michel Legrand, mercredi 30 mars 2016, 20:31

    De la poudre aux yeux, comme les taux d'intérêts bas qui préparent la prochaine bulle financière?

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs