Pour Emmanuel André, la Belgique n’a pas su anticiper la seconde vague malgré «des moyens plus performants» que les autres pays

Pour Emmanuel André, la Belgique n’a pas su anticiper la seconde vague malgré «des moyens plus performants» que les autres pays
Le Soir

La deuxième vague est bien là, tous les indicateurs sont à la hausse et les lits d’hôpitaux pour patients covid se remplissent. Pour l’ancien porte-parole du Centre de crise Emmanuel André, c’est la conséquence d’un manque d’anticipation de la part de la Belgique. Il compare la situation à d’autres pays sur Twitter :

« Beaucoup d’autres pays n’avaient pas des moyens aussi performants que les nôtres pour voir venir cette deuxième vague. Mais ils ont choisi le principe de précaution et la logique d’éradication quand nous banalisions la douce musique des sirènes hurlantes. »

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous