Remco Evenepoel revient sur sa terrible chute au Tour de Lombardie: «Ma chance, c’est d’être encore très jeune»

Photo News
Photo News

Qu’on le veuille ou non, Remco Evenepoel restera l’un des visages marquants de cette saison cycliste 2020. Après avoir signé quatre victoires finales dans des épreuves par étapes (Tour de San Juan, Tour de l’Algarve, Tour de Burgos et Tour de Pologne), le jeune Belge a été victime d’une chute spectaculaire lors du Tour de Lombardie au mois d’août. Si les images laissaient craindre le pire, le coureur de la formation Deceuninck-Quick Step s’en est sorti avec quelques blessures.

Si Evenepoel suit le Tour d’Italie à distance – lui qui aurait dû prendre part à la course –, il poursuit sa rééducation afin d’être de retour en forme pour la prochaine saison. Dans un entretien accordé au journal français « L’Équipe », le principal intéressé est revenu sur sa grosse frayeur italienne. « Je connaissais les deux virages dangereux de cette descente et je me suis mis à les redouter quand on s’en approchait. Le premier s’est passé sans encombre mais pour le deuxième, c’est comme si mon corps et mon cerveau avaient oublié de tourner. C’était bizarre, j’étais confiant mais mon corps a refusé de prendre le virage. »

« Une vraie victoire »

Malgré la douleur, Remco Evenepoel a déjà repris l’entraînement sur la route. « C’est une vraie victoire car les médecins n’avaient pas prévu que ça arrive aussi rapidement. Même avec eux, je suis un compétiteur », note le coureur de 20 ans qui avait même imaginé disputer la Vuelta… « Oui j’avais évoqué avec Patrick Lefevere cette possibilité mais j’ai vite compris que ce n’était pas si simple de remettre en place mon organisme. »

La patience est donc le maître mot pour Remco Evenepoel qui, sans nul doute, aura les dents longues pour la saison à venir… « Ma chance, c’est d’être encore très jeune, je pense qu’un coureur de trente ans aurait dû arrêter sa carrière. Moi, je suis encore tout neuf. Est-ce que cela a changé la vision de ma carrière ? Non, plutôt la façon d’aborder ma vie de tous les jours. Je me rends compte que je m’attache plus à des petits détails qui, avant cette chute, n’avaient aucune importance à mes yeux », conclut-il dans le quotidien sportif.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous