Accueil Belgique Politique

Au PS, le cas Bayet, casse-tête pour Magnette

Le député-bourgmestre de Farciennes exerce ses deux mandats. Alors que, à l’instigation de Magnette, le décumul intégral est la règle à Charleroi. Chaud ? Affirmatif.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 3 min

Résumons, c’est possible. Il est question d’Hugues Bayet, socialiste, 45 ans, bourgmestre de Farciennes depuis 2006, député fédéral depuis 2019, avant cela député européen, ministrable non ministré. Quel est le problème ? Hugues Bayet est affilié à la Fédération socialiste de Charleroi, qui interdit le cumul des mandats. Maïeur et député fédéral, c’est un mandat de trop. Conclusion, très provisoire : l’actuelle présidente de la Fédération socialiste, Babette Jandrain, a adressé mardi un courrier comminatoire au Farciennois, l’enjoignant de choisir. Sans cela ? Sans cela, il sera traduit devant la commission de vigilance du PS de l’arrondissement. Que risque l’élu dans ce cas ? A l’extrême, d’être exclu du PS.

Problème, disions-nous ? Oui. Plusieurs, en fait. Non seulement il y a la dimension politico-personnelle, le petit-grand drame humain derrière cette affaire abracadabrantesque.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par D. Frederic, mercredi 21 octobre 2020, 10:29

    Leur règlement prévoit: un mandat ou la porte. Du coup, quel est le problème vu qu'il y a alternative? Ah oui, ils "adaptent" en fonction de. Parti de crevards.

  • Posté par Chalet Alain, mercredi 21 octobre 2020, 10:13

    Mais non, le PS ne magouille pas et sûrement pas à Charleroi.

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs