Ligue des champions: le FC Bruges réussit ses débuts en battant le Zenit sur le fil (1-2, vidéos)

Malgré l’absence de plusieurs cadres, le FC Bruges est parvenu à empocher trois premiers points cette saison en Ligue des champions.

Si la première période a été insipide, le second acte fut nettement plus spectaculaire. Dennis pensait avoir fait le plus dur à la 63e, mais Lovren a égalisé chanceusement, le ballon ayant rebondi sur le poteau puis dans le dos de Horvath. C’est De Ketelarere qui a marqué le but décisif en fin de match.

Le résumé du match

Le FC Bruges est venu s’imposer 1-2 chez les champions de Russie du Zenit Saint-Pétersbourg, mardi soir en match d’ouverture du groupe F de la Ligue des champions de football. Dennis (63e) et De Ketelaere (90e+3) ont marqué les buts brugeois. L’autre match du groupe oppose la Lazio Rome au Borussia Dortmund.

Dans un stade Krestovski qui était rempli de spectateurs à environ un tiers de sa capacité, Philippe Clement était contraint de remplacer Simon Mignolet, Odilon Kossounou et Michael Krmencik, tous trois testés positifs, au coronavirus et absents. Simon Deli manquait aussi à l’appel en raison de sa suspension.

Le choix d’Ethan Horvath, Fede Ricca et Charles De Ketelaere comme titulaires ne désorganisait pas le bon équilibre du onze brugeois. Le Zenit fut incapable de trouver des solutions en attaque en première mi-temps. Au fil des minutes, le Club prenait confiance sans toutefois appuyer ses actions. Saint-Pétersbourg laissait visiblement venir espérant ainsi disposer de plus d’espaces pour repartir en contre.

Bruges se créait la première réelle occasion. La reprise de la tête de Vanaken, sur un centre de Vormer, obligeait Kerzhakov à s’envoler (40e). La seule menace russe survenait via la tête de Lovren (44e) à la conclusion d’un coup de coin.

À la reprise, Saint-Pétersbourg prenait davantage d’initiatives en profondeur et tentait d’accélérer. S’en suivait plusieurs actions : un tir non cadré de Driussi (48e), une intervention indispensable de Ricca devant Azmoun (59e) ou encore une tête puissante de l’Iranien qui manquait encore le cadre (60e).

Calme et solidaire, le Club trouvait l’ouverture un peu contre le cours du jeu. Dennis mettait fin à un cafouillage dans le petit rectangle russe (0-1, 63e), après deux tirs contrés de De Ketelaere alors que le ballon avait failli quitter les limites du terrain.

N’ayant plus d’autre choix, le Zenit repartait de l’avant. Karavaev manquait une première très belle possibilité (65e), imité cinq minutes plus tard par Driussi seul face au but. Mais ce ne fut que partie remise. Une superbe frappe tendue de Lovren, esseulé à 25 mètres, expédiait le ballon sur le poteau brugeois avant de ricocher sur le dos de l’infortuné Horvath et de finir sa course au fond des filets (1-1, 74e).

Le substitut de Mignolet se reprenait en sauvant une déviation de Dzyuba (79e) et un envoi de Wendel détourné par Rits (89e).

Alors que le partage se dessinait, Bruges mettait à profit un ultime contre dans le temps additionnel via De Ketelaere (1-2, 90e+3).

Le FC Bruges devient la première équipe belge à ne pas rentrer bredouille de son déplacement dans l’ancienne capitale des tsars. Le Zenit restait sur sept succès sur sa pelouse face à des formations belges.

Bruges, qui avec 3 points en compte déjà autant que la saison dernière après six rencontres, jouera son 2e match de Ligue des champions dès mercredi prochain (28 octobre à 21h00) à domicile face à la Lazio Rome.

Les tournants du match

40e. Excellent centre de Vormer, superbe reprise de la tête de Vanaken et magnifique arrêt du gardien de but local.

48e. Réplique de Driussi dont l’envoi lointain n’est toutefois pas cadré. Mais que c’était bien joué !

60e. Grosse occasion pour Azmoun dont la reprise de la tête, consécutive à un coup de coin, passe de peu à côté.

63e. Énorme pression brugeoise. Dennis récupère la balle en position idéale et ouvre la marque. C’est 0-1 !

71e. Azmoun prend le dessus sur la défense brugeoise. Il passe la balle à Driussi, esseulé, dont le tir est trop enlevé.

74e. Envoi lointain et très puissant de Lovren. La balle rebondit sur le poteau puis sur le dos de Horvath avant de pénétrer dans les filets. C’est 1-1 !

79e. Arrêt à bout portant de Horvath alors que Dziouba était face à lui.

90e+3. Centre en retrait de Vormer vers De Ketelaere qui fait 1-2.

Le onze de base brugeois

Horvath, Mata, Mechele, Ricca, Sobol, Rits, Vanaken, Vormer, De Ketelaere, Diatta (78e Lang), Dennis (82e Badji).

Le direct commenté

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous