Van Ranst critique la nouvelle stratégie de testing: «Si les politiciens avaient écouté les experts plus tôt, ils n’auraient pas eu à le faire»

Van Ranst critique la nouvelle stratégie de testing: «Si les politiciens avaient écouté les experts plus tôt, ils n’auraient pas eu à le faire»
Photo News

Le virologue Marc Van Ranst n’est pas satisfait de la nouvelle stratégie de dépistage. À partir de mercredi, seules les personnes présentant des symptômes seront testées pour le coronavirus. « « Je le comprends quelque part, mais bien sûr, c’est une mesure d’urgence. Si les politiciens avaient écouté les experts plus tôt, ils n’auraient pas eu à le faire », explique M. Van Ranst.

« Je comprends qu’il s’agit d’une mesure d’urgence. Mais dans l’ensemble, ce n’est pas si mal. Parfois, une machine tombe en panne, mais nous arrivons quand même à tout faire correctement », conclut-il, selon Belga.

Alors que les files d’attente dans les centres de testing s’allongent, une nouvelle stratégie va commencer cette semaine . Les tests sur COVID-19 seront désormais réservés aux personnes qui présentent effectivement des symptômes. Les personnes qui ont eu des contacts étroits avec une personne mais qui ne présentent pas elles-mêmes de symptômes ne seront plus testées. Les personnes qui reviennent d’une zone rouge à l’étranger ne peuvent plus non plus se soumettre au test covid.

Sur le même sujet
Plan d'urgenceVan Ranst
 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous