Présidentielle américaine

Présidentielle américaine 2020: «Ça devient délirant», Trump réagit à la décision de couper les micros

Donald Trump en Arizona, 19 octobre 2020.
Donald Trump en Arizona, 19 octobre 2020. - AFP

Le président américain Donald Trump a critiqué mardi la volonté de la commission organisatrice des débats électoraux de couper les micros des candidats lorsqu’ils n’ont pas la parole.

Cette commission indépendante a annoncé lundi soir que Donald Trump et son rival démocrate Joe Biden auront droit chacun à deux minutes ininterrompues pour répondre aux questions des modérateurs lors du prochain débat jeudi. Le micro de l’autre candidat sera alors coupé pendant leur intervention.

Les organisateurs espèrent que ce changement de règle permettra d’éviter le chaos et les interruptions fréquentes qui ont marqué le premier débat du genre, à la fin septembre.

« C’est le souhait de la commission que les candidats soient respectueux de leur temps de parole respectif, ce qui fera progresser le débat public au bénéfice des spectateurs », a indiqué la commission.

« Je le ferai quoi qu’il arrive, mais c’est injuste », a affirmé Donald Trump. « Ça devient délirant », a-t-il réagi lors d’une interview téléphonique accordée à Fox News. Le président a accusé la commission d’avoir déjà injustement coupé son micro lors des débats organisés en 2016.

« Ce ne sont pas de bonnes personnes », a-t-il dit en parlant des organisateurs.

Il a également réitéré ses virulentes attaques personnelles contre la modératrice, Kristen Welker, l’accusant de favoriser Joe Biden. Pour l’actuel locataire de la Maison Blanche, « il n’y a rien d’équitable dans ce débat ».

La joute verbale est prévue jeudi dans le Tennessee, à moins de deux semaines de l’élection du 3 novembre. Selon les sondages, Donald Trump est à la traîne.

Changera-t-il de stratégie par rapport au premier débat, lors duquel il avait en permanence interrompu son rival démocrate ? « Certains disent qu’il faut le laisser parler parce qu’il finit toujours par perdre le fil », a répondu le président américain, qui tente, depuis des mois, de dépeindre son adversaire comme un vieil homme ne comprenant pas ce qu’il lui arrive et ayant perdu l’essentiel de ses capacités intellectuelles.

Un débat aurait dû se tenir également la semaine dernière mais il avait été annulé, Donald Trump refusant de le tenir à distance, après qu’il a été testé positif au coronavirus.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous