Accueil Culture Cinéma

«J’ai été là où la musique m’emmenait»

Point commun entre Johnny, Godard et le JT de TF1, le compositeur Gabriel Yared reçoit cette année le Lifetime Achievement Award à Gand. Rencontre.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 9 min

Je ne me destinais absolument pas à faire de la musique de film. Pas plus que je me destinais à être orchestrateur ou à composer des chansons pour Françoise Hardy. J’ai été là où la musique m’emmenait. » En quelques mots, Gabriel Yared illustre son amour profond pour la musique. Sa manière d’aborder les choses avec toujours la même humilité, malgré ses multiples récompenses (Oscar, César, Golden Globe) et son talent reconnu à travers le monde. Un homme passionnant et passionné à qui l’on doit aussi bien de mémorables bandes originales (Le Patient anglais, L’Amant, 37,2 le matin…) que des arrangements pour Michel Jonasz, Johnny Hallyday, Gilbert Bécaud ou… le générique du journal de TF1. « Tant qu’il y avait de la musique, je fonçais et j’allais jusqu’au bout. Je n’ai jamais fait de différence sur le plan de la conscience que je mets à faire les choses entre une pub de 30 secondes, un journal télévisé, ou une musique de film, de ballet, une grande musique.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Cinéma

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs