Coronavirus: l’Irlande se reconfine à partir de ce mercredi, les restrictions se multiplient en Europe

Coronavirus: l’Irlande se reconfine à partir de ce mercredi, les restrictions se multiplient en Europe
AFP

L’Irlande devient mercredi le premier pays de l’Union européenne à reconfiner toute sa population alors que le continent, frappé par la deuxième vague de la pandémie, multiplie les restrictions pour endiguer la propagation du Covid-19.

Dans l’espoir de «célébrer Noël correctement», selon les termes du premier ministre Micheal Martin, les Irlandais seront assignés à résidence pour six semaines à compter de mercredi à minuit, une première dans l’UE depuis le printemps, mais les écoles resteront ouvertes. «On demande à tout le monde dans le pays de rester chez soi», a affirmé lundi M. Martin.

Au Royaume-Uni, le Pays de Galles (trois millions d’habitants) sera, lui, soumis à compter de vendredi à un confinement de deux semaines, mesure la plus dure instaurée dans le pays depuis la première vague de Covid-19 du printemps. En Irlande comme au Pays de Galles, les commerces non essentiels fermeront. Les Irlandais ne pourront en outre sortir de chez eux pour faire de l’exercice que dans un rayon de cinq kilomètres autour de leur lieu de résidence, sous peine d’amendes. En Angleterre, Manchester (2,8 millions d’habitants) a été placée mardi en niveau d’alerte «très élevé», ce qui implique notamment la fermeture des bars et pubs ne servant pas à manger et des restrictions de déplacement.

«Les chiffres montent trop vite»

Les signaux sont au rouge aussi en Italie, où deux régions, la riche Lombardie — la région de Milan, dans le nord — et la Campanie — celle de Naples, dans le sud — vont instaurer un couvre-feu, à partir de jeudi de 23h à 5h pendant trois semaines pour la première, et à partir de vendredi à 23h pour la deuxième. Premier pays d’Europe frappé par la pandémie au printemps, l’Italie connaît depuis vendredi une forte hausse des contaminations (plus de 10.000 par jour). La Lombardie, son poumon économique, est à nouveau la plus touchée. La Campanie, avec un système sanitaire moins efficace, se trouve dans une position plus difficile.

La situation est encore plus mauvaise en France, qui a recensé mardi 163 nouveaux décès et plus de 20.000 nouveaux cas. Les grandes métropoles dont Paris, soit 20 millions de personnes, sont soumises à un couvre-feu de 21h à 6h depuis ce week-end. Le nombre des malades du Covid-19 en réanimation a dépassé les 2.000 personnes, seuil jamais atteint depuis mai. «Les chiffres montent désormais très vite, trop vite», s’est alarmée l’Agence de santé de la région parisienne.

Un couvre-feu est aussi entré en vigueur mardi en Slovénie : les deux millions d’habitants n’auront pas le droit de sortir entre 21h et 6h. En Espagne, la ville de Burgos (nord) rejoint dans la nuit de mardi à mercredi la liste de plus en plus longue des municipalités partiellement bouclées. La région de Navarre (nord) subira le même sort à partir de jeudi. Or, si les restrictions se prolongent dans les régions de Madrid et Catalogne (40% du PIB espagnol à elles deux), l’impact sur l’économie sera «très négatif», affirme Iñigo Fernandez de la Mesa, vice-président de l’organisation patronale CEO.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous