Accueil Culture Musiques

Le dico folk de Dick Annegarn

A 68 ans, le chanteur revient avec « Söl », son dix-huitième album. Un bestiaire salutaire hors des modes et des conventions !

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 4 min

Dick Annegarn, tout le monde sait qu’il est le père de Bruxelles  : Bruxelles ma belle ! Qu’ont chantée Angèle et tant d’autres. Même que ses droits d’auteur ne sont pas toujours respectés, tellement la chanson est tombée dans le domaine public. La nouvelle génération la préfère d’ailleurs au Bruxelles de Brel : «  On a une jeunesse très sentimentale, nous explique-t-il. Bruxelles, c’est aussi une chanson sur Michèle. Les jeunes sont touchés par ma sensibilité, je pense. C’est une chanson d’amour perdu. Rimbaud a plus chanté le désir de l’amour que l’amour lui-même. Ce manque devient un trou où les jeunes d’aujourd’hui, fort déprimés, se retrouvent. Ils sont isolés, avec un boulot précaire… Les attentats ont aussi donné un supplément d’âme à cette chanson.  »

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par Roncalli Renato, lundi 2 novembre 2020, 9:14

    Un génie au naturel !!!

  • Posté par Berghmans Michelle, jeudi 22 octobre 2020, 8:40

    Michèle ??? Michel !!!

  • Posté par Moreau Alain, mercredi 21 octobre 2020, 8:22

    Ah Dick, merveilleux guitariste et génial transformateur de mots

Aussi en Musiques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs