Coronavirus: la situation pas si grave qu’il n’y paraît? Le ministre de la Santé répond sèchement à Jean-Luc Gala (vidéo)

Le ministre de la Santé Frank Vandenbroucke
Le ministre de la Santé Frank Vandenbroucke - Photo News

La sortie du professeur Jean-Luc Gala suscite la polémique. Alors qu’il avait affirmé il y a deux semaines que de nouvelles mesures n’étaient pas nécessaires, l’infectiologue a réaffirmé mardi à Het Laatste Nieuws que la situation n’est « pas si grave qu’elle en a l’air » et que l’on « surréagit. »

Ces propos n’ont pas plu au ministre fédéral de la Santé. Sur le plateau de Terzake, Frank Vandenbroucke a qualifié les déclarations de Jean-Luc Gala « d’inimaginablement frivole. » « Que dirait cet homme si nous devions annoncer que la moitié des hôpitaux fermaient la semaine prochaine, a demandé le ministre de la Santé. Que ce n’est pas si mal ? Que dirait-il si, à la mi-novembre, nous n’avons plus de lits disponibles en soins intensifs ? »

Remonté, le ministre de la Santé s’est par ailleurs déclaré prêt à débattre avec Jean-Luc Gala.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous