Accueil Économie

Un surcoût répercuté en cascade jusqu’au consommateur

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 3 min

Chez les professionnels du transport, mais aussi de la grande distribution, on n’a pas de mots assez durs pour critiquer la nouvelle taxe kilométrique. Et en fustiger notamment l’impact financier. « Nous avons fait faire une étude par l’ITLB, qui est un institut indépendant , explique Michaël Reul, secrétaire général de l’Union professionnelle du transport et de la logistique. Pour un camion qui circule 72.000 kilomètres par an, ce qui est dans la moyenne pour notre secteur, la hausse de coûts attendue est de 7,94 % ».

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Économie

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs