Voyages à l’étranger: la France entièrement en rouge, une dernière île en vert en Europe

Voyages à l’étranger: la France entièrement en rouge, une dernière île en vert en Europe

Les Affaires étrangères ont adapté leur avis de voyage mercredi, en fonction de l’évolution de l’épidémie de coronavirus. La France passe entièrement au rouge, ce qui signifie que les voyages y sont strictement déconseillés. Seule l’île espagnole de La Palma reste verte en Europe, dernière région vers laquelle les Belges peuvent voyager sans restriction.

La région de l’Istrie en Croatie passe à l’orange. La situation en Italie se dégrade également sensiblement: comme de plus en plus d’infections au coronavirus sont notées, de plus en plus de régions italiennes deviennent rouges, notamment la Lombardie, Venise, la Toscane, le Latium, les Abruzzes, le Piémont, la Sardaigne, l’Émilie-Romagne ...

XXXX

À l’approche des vacances d’automne, les choses ne s’annoncent pas bien pour les Belges qui ont des projets de voyage. De plus en plus de régions d’Europe virent au rouge. Cela signifie que les voyages sont fortement déconseillés par les autorités belges, ou que les autorités locales interdisent aux Belges de venir en vacances. Les voyageurs sortant d’une telle zone rouge doivent remplir un questionnaire et, sur cette base, se mettre éventuellement en quarantaine pendant une dizaine de jours. Les nouveaux codes couleurs s’appliquent immédiatement aux départs; pour les retours, ils commencent à 16 heures le vendredi.

La Hongrie, la Pologne, le Liechtenstein et le Danemark sont désormais également complètement rouges. En Allemagne, cela vaut désormais également pour les régions de Düsseldorf, Cologne, Stuttgart et Darmstadt. En Suisse, seuls les cantons de Schaffhouse et de Soleure restent zone orange.

Du changement pour les tests

Les règles de testing ont changé : désormais seules les personnes symptomatiques peuvent se faire tester. Mais que faire lorsque l’on veut voyager vers des pays qui réclament un test négatif ? S’ils sont asymptomatiques, ces voyageurs devront chercher un centre disponible qui garantit un résultat en moins de 72 heures (le délai exigé par la majorité des destinations qui réclament un test).

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous