Accueil Société

Bruxelles: les maisons de repos et soins limitent les visites

Les activités impliquant des prestataires externes sont désormais interdites, afin de limiter au maximum les contacts.

Temps de lecture: 1 min

En raison de la recrudescence de l’épidémie de nouveau coronavirus, les maisons de repos et de soins bruxelloises subventionnées par la Commission communautaire commune (Cocom) sont priées de durcir leurs règles. Ainsi, tous les établissements doivent passer au moins en stade 2 et limiter les visites à deux personnes différentes maximum, indique mercredi Iriscare, l’organisme bruxellois de protection sociale. Une bulle de deux qui pourra changer toutes les deux semaines.

Normalement, le stade 2 est obligatoire lorsque deux cas positifs sont déclarés en moins d’une semaine dans une maison de repos et de soins. Toutefois, en raison de la situation sanitaire, Iriscare rend ce stade obligatoire pour tous les établissements, même si aucune contamination au Covid-19 n’est détectée dans l’institution.

En outre, le restaurant et la cafétéria doivent être fermés aux visiteurs et aux prestataires externes. Il est également interdit d’organiser des activités spéciales impliquant des prestataires externes, comme une visite de Saint-Nicolas ou un marché de Noël. En cas d’aggravation d’un foyer, le passage au stade 3 reste d’application.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par G Jean Luc, mercredi 21 octobre 2020, 18:50

    C'est une vraie prison ces maisons de repos, on leur prive de la liberté de vivre comme ils le veulent, hors des limites que vivent ceux qui n'y sont pas reclus. Dans les vraies prisons, ils sont à 2 ou 3 par cellule, les malfrats sont mieux lotis que nos vieux! on va les éliminer ... par précaution, pour ne pas qu'ils meurent.

  • Posté par Bruneau Christiane, mercredi 21 octobre 2020, 18:13

    Nous avons une cousine fort âgée (plus de 95 ans) mais en parfaite santé en maison de repos dans le sud de la Belgique: elle doit rester dans sa chambre toute la journée et peut recevoir 1 visite d'une demi-heure par semaine. C'est un régime pire que la prison pour des criminels. Elle ne mourra pas du Covid , mais elle mourra de désespoir. Les autorités qui imposent ces règles inhumaines sous prétexte de faire diminuer les malades sont des criminels et il faudra les faire condamner à des peines conséquentes. C'est criminel.

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko