Accueil Société Régions Namur-Luxembourg

Non masqué et positif, le chef des urgences de l'hôpital de Libramont fait polémique

L’intercommunale hospitalière luxembourgeoise Vivalia a décidé ce mardi d’activer la phase 2A pour tous ses hôpitaux. Mais c’est surtout le comportement d’un de ses chefs de service à Libramont qui fait débat. En congé de maladie, il est aussi provisoirement écarté de sa fonction.

Article réservé aux abonnés
Journaliste de la cellule wallonne Temps de lecture: 4 min

Alors que l’intercommunale hospitalière luxembourgeoise Vivalia a décidé de passer en phase 2A dans le cadre de la seconde vague de l’épidémie, pour libérer plus de lits de soins intensifs et passer de 21 à 31 lits vu la continuelle progression de personnes contaminées, ce qui l’oblige à fermer des salles d’opération pour réaffecter du personnel en soins intensifs, la direction de l’intercommunale s’est penchée ce mardi soir et ce mercredi matin sur un autre dossier chaud dont elle se serait bien passée.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Lamproye Marc, jeudi 22 octobre 2020, 7:08

    "Je suis à risques, mais vivre, c'est prendre des risques (sic)" ...mais pas obligé de les faire prendre aux autres.

  • Posté par P AR, mercredi 21 octobre 2020, 23:01

    Photo du contrevenant exposée au public ? . Si c'est le cas , cela rappelle les méthodes utilisées dans des pays peu démocratiques.

Aussi en Namur-Luxembourg

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs