Accueil Monde

Bombes atomiques: un répit bienvenu pour l’accord de limitation nucléaire russo-américain

Le Traité de réduction des bombes atomiques stratégiques New Start arrive à échéance en février. Il devrait être prorogé, in extremis.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 5 min

C’était la prochaine pièce maîtresse de « l’architecture » de contrôle des armements nucléaires inexorablement promise à la casse. Voilà qui allait plonger le monde turbulent d’aujourd’hui dans de nouveaux périls.

New Start, le traité signé en 2010 par les présidents américain Obama et russe Medvedev et entré en vigueur un an plus tard, vient à échéance à son terme de dix ans en février prochain. Jusqu’il y a peu, malgré des mois de pourparlers, les deux parties ne montraient pas d’appétit sérieux à renouveler leur engagement : réduire et limiter leurs arsenaux atomiques « stratégiques », à longue portée. Cela vient de changer. Les signaux se multiplient, ces derniers jours, qui augurent à tout le moins d’une extension temporaire de l’accord. Le temps presse…

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Monde

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs