Testing et quarantaine: les dernières règles en vigueur

Testing et quarantaine: les dernières règles en vigueur

Pour alléger la pression sur les centres de tests et les labos, les ministres de la Santé en Belgique et le commissaire coronavirus Pedro Facon ont décidé lundi de recevoir la stratégie de dépistage au moins jusqu’au 15 novembre.

« On teste beaucoup, mais comme il y a énormément de malades, il y a un moment où les labos ne suivent plus, les êtres humains qui sont derrière » non plus, commente la ministre. « Et donc, il faut qu’on prenne le temps, quinze jours-trois semaines, de faire descendre la pression, de s’assurer que le service suive, que les résultats arrivent à temps. On a décidé de réorganiser le testing en priorisant. »

Auparavant, des tests réalisés après cinq jours pouvaient préalablement permettre de raccourcir la quarantaine et d’en sortir au 7e jour. Cela était valable si on n’avait pas de symptômes et un test négatif effectué au 5e jour, même si des précautions particulières devaient alors être respectées pendant encore une semaine.

Le test au 5e jour n’étant plus réalisable, la quarantaine a été étendue. Idéalement elle doit porter sur 14 jours mais un compromis a été trouvé sur une quarantaine de 10 jours, a expliqué Yves Van Laethem ce mercredi matin lors du point presse du Centre de crise. Entre le 10e et le 14e jour de quarantaine, un risque limité existant, des précautions doivent donc être adoptées.

Un cas suspect mais asymptomatique suite à un contact étroit, au sein d’un couple ou d’une famille par exemple, devra désormais observer une quarantaine de dix jours plutôt que de se soumettre à un test. Idem pour une personne revenant de zone rouge qui ne présente pas de symptôme. Priorité sera aussi donnée aux institutions qui ont des « foyers infectieux », soit deux cas Covid (ou plus) dans une maison de repos, une école ou un hôpital par exemple.

Qui peut se faire tester ?

Seules les personnes avec symptômes, les membres du personnel soignant, les plus de 65 ans et les collectivités dans lesquelles il y aurait eu au moins deux contaminations avérées pourront désormais être testées.

Pour les personnes ayant eu un contact à haut risque mais ne présentant pas de symptôme, ce sera la quarantaine de 10 jours.

Une plateforme sera mise en ligne en fin de semaine pour prendre rendez-vous pour les tests.

Pour faire face à la demande, quatre nouveaux centres (Ottignies, Namur, Charleroi et Andenne) verront en outre le jour en Wallonie, portant leur total à 41. Les centres seront aussi renforcés avec du personnel complémentaire (sages-femmes, logopèdes…) qui sera formé pour pouvoir faire les prélèvements. D’autres pistes sont à l’étude concernant les étudiants en médecine et puériculteurs.

Les règles en cas de quarantaine

Si vous ne présentez aucun signe de la maladie mais que vous avez eu un contact à haut risque, il faut contacter (à distance) son médecin pour obtenir un certificat de quarantaine à fournir à son employeur. Pendant dix jours, vous devez vous isoler et ne sortir qu’en cas de nécessité (pharmacie, courses alimentaires) si personne ne peut vous aider. Il faut limiter les contacts, même avec les personnes vivant au sein de votre foyer.

Si le télétravail n’est pas possible, c’est le chômage technique qui s’applique.

Départs et retours de voyage

Les candidats au voyage, quelle qu’en soit la raison (professionnelle ou touristique) ne figurent pas dans la liste des prioritaires admises dans les centres de testing.

À l’aéroport national de Bruxelles, un centre de test a été déployé depuis septembre, avec résultat garanti dans les 24 heures (67 euros) ou dans les 4 à 6 heures (135 euros). La capacité théorique pourrait monter à 200 tests à l’heure. Les tests sont réservés à ceux qui ont reçu un code d’activation pour leur retour de zone rouge mais aussi pour les équipages des compagnies aériennes et les candidats au départ. Les voyageurs en voiture vers des destinations en zone rouge seraient également tolérés.

Les décisions seront mises en œuvre cette semaine et valables jusqu’au 15 novembre, date à laquelle elles seront réévaluées.

 
 
À la Une du Soir.be
  • live
    Consommation

    5 cadeaux à offrir à la St-Nicolas

  • pexels-marcus-aurelius-4063507
    Médias

    Quatre comptes Instagram inspirants sur le handicap

  • BELGAIMAGE-85384584
    Actu Stars

    Hugh Keays-Byrne, le méchant de «Mad Max», est décédé

À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous