Caroline Désir: «La situation est chaotique, c’est du bricolage sur le terrain»

Caroline Désir: «La situation est chaotique, c’est du bricolage sur le terrain»
Dominique Duchesnes

L’éducation est devenue une priorité politique nationale » a affirmé Caroline Désir, ministre de l’Éducation en Fédération Wallonie-Bruxelles, sur la RTBF ce jeudi soir.

Pas question (pour l’instant) de toucher aux écoles, alors qu’un Comité de concertation a lieu ce jeudi soir et devrait se poursuivre vendredi, et que plusieurs experts appellent à un reconfinement généralisé.

« Il y a une unanimité, y compris de part et d’autre de la frontière linguistique. Le confinement a fait beaucoup de dégâts pour notre jeunesse, que ce soit sur le plan pédagogique ou sur le plan du bien-être des jeunes ».

Elle reconnaît toutefois que, dans les écoles, il y a « beaucoup de difficultés d’ordre organisationnel, avec les cas de contaminations et les mises en quarantaines. Aujourd’hui c’est un bricolage quotidien pour les établissements et pour les directions qui doivent refaire les horaires et trouver des remplaçants. On doit leur donner la possibilité d’avoir plus de flexibilité dans la gestion de cette crise, tout en assurant au maximum la continuité pédagogique pour les élèves ».

Sur le même sujet
Politique
 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous