Accueil Belgique

Baisse de plus de 50 % du taux d’occupation des hôtels bruxellois

La Brussels Hotels Association demande un accès plus facile au chômage économique et la suppression de la taxe touristique.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

Le taux d’occupation des hôtels bruxellois a baissé de plus de 50 % à la suite des attentats perpétrés à l’aéroport de Zaventem et à la station de métro Maelbeek à Bruxelles, a indiqué jeudi le porte-parole de la Brussels Hotels Association (BHA), Rodolphe Van Weyenbergh, qui appelle les autorités belges à l’adoption rapide de mesures face «au désastre social qui se profile».

Une baisse de 50 % du taux d’occupation a été enregistrée dans les hôtels de la capitale entre le 22 mars, jour des attentats, et le lundi de Pâques. «Le 28 mars, le taux d’occupation des hôtels était de 18 %. C’est du jamais vu. Nous ne disposons pas encore des chiffres consolidés pour les derniers jours mais la tendance semble se confirmer», explique Rodolphe Van Weyenbergh, qui précise que le secteur avait déjà souffert du lockdown imposé en novembre dernier au lendemain des attentats de Paris.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Belgique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs