Réorganisation des hôpitaux: les opérations non urgentes sont reportées

Réorganisation des hôpitaux: les opérations non urgentes sont reportées
Photo News

Toutes les opérations non-urgentes prévues ces quatre prochaines semaines doivent être reportées, a annoncé vendredi le ministre de la Santé publique Frank Vandenbroucke (sp.a) au cours d’une conférence de presse détaillant les mesures décidées dans la nuit de jeudi à vendredi par le comité de concertation.

« Mais les opérations urgentes sont maintenues », a-t-il ajouté. « Les traitements vitaux, comme la chimiothérapie ou la revalidation, sont maintenus, donc n’hésitez pas ! Si vous avez besoin de soins urgents, allez-y. Vous ne serez pas contaminés dans les hôpitaux. » La mesure sera évaluée dans deux semaines.

« Vu les chiffres c’est comme si on fermait chaque jour un hôpital » a prévenu le ministre de la Santé. « La recette est simple : protégez-vous et protéger vos proches. »

Le ministre a ensuite annoncé avoir demandé une augmentation du nombre de lits disponibles à partir du 2 novembre. La capacité sera portée à 1.200 lits en soins intensifs consacrés aux patients atteints de la Covid-19 et à 7.200 lits « normaux ». De manière générale, la capacité générale de lits en soins intensifs passera de 2.000 à 2.300. « Cela créera une certaine marge de manœuvre », a souligné M. Vandenbroucke.

Le ministre a enfin annoncé que l’hôpital militaire de Neder-Over-Heembeek allait dorénavant accueillir tous les nouveaux brûlés, afin de soulager les autres établissements hospitaliers.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous