«Le principal est que le football puisse continuer», estime Peter Croonen, le président de la Pro League

«Le principal est que le football puisse continuer», estime Peter Croonen, le président de la Pro League
Photo News

Peter Croonen, le président de la Pro League, se dit déçu à la suite du huis clos décrété pour les événements sportifs vendredi par le comité de concertation, tout en disant comprendre les mesures.

Les stades de D1A et D1B seront interdits au public jusqu’au 19 novembre au moins. « Il y a bien sûr beaucoup de déception, car nous avons tout fait pour laisser venir les supporters au stade de manière sécurisée », déclare Peter Croonen. « Des protocoles ont été mis au point et approuvés par tous les niveaux politiques et les experts en santé publique. Nous avons aussi régulièrement apporté des modifications en fonction de la situation sanitaire en accord avec le politique. Nous devons malheureusement accepter cette décision. Le politique dispose d’informations plus précises pour prendre de telles décisions. Nous sommes confiants quant au fait que cette mesure était la bonne mesure à prendre dans l’intérêt de tous ».

La Pro League aurait toutefois aimé qu’il en aille autrement. « Pas en raison de l’aspect financier, car les restrictions jusqu’à présent en place étaient telles que les recettes étaient négligeables », dit Croonen. « Mais cela fait une grande différence pour les supporters. Pour les joueurs et les clubs aussi, jouer dans un stade vide est quelque chose de totalement différent. Les supporters vont nous manquer et nous allons tout faire pour les retrouver au stade le plus vite possible ».

Ce week-end aurait dû voir l’entrée en vigueur du nouveau protocole plus sévère de la Pro League en matière de lutte contre le coronavirus. Il était prévu que les compartiments dans les stades passent de 400 à 200 personnes maximum, avec port du masque obligatoire, ce qui implique l’interdiction de boire, manger et fumer dans les stades. Les bulles de spectateurs devaient être limitées à quatre personnes. « Nous étions même prêts à travailler avec des bulles de deux personnes », dit Peter Croonen. « Tout ce travail va finir à la poubelle. Le principal est que le football puisse continuer. L’arrêt des compétitions aurait pu donner un coup fatal au football professionnel. Nous restons constructifs dans la lutte contre le Coivd-19. Cette décision en fait partie. Une fois que nous le pourrons, nous accueillerons de nouveau les fans ».

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous