Accueil Belgique

Quelque 400 chiens d’un chenil en faillite attendent de connaître leur destin

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 1 min

A la suite de la faillite d’un chenil à Kasterlee (Anvers), le destin de quelque 400 chiens reste incertain. L’organisation de défense des droits des animaux, Gaia, a tiré la sonnette d’alarme jeudi dans différents médias, mais selon le ministre flamand du Bien-être animal, Ben Weyts (N-VA) et le gérant, tous les chiens sont nourris, abreuvés et leurs soins sont garantis dans l’attente d’une solution à long terme.

La semaine passée, le tribunal du commerce d’Anvers a déclaré la faillite du chenil Kempenaars, situé à Kasterlee, à la suite de la demande du propriétaire. Il a désigné Me Bruno Van Impe comme gérant. Selon Gaia, les chiens d’élevage risquent d’être abandonnés à leur sort mais l’avocat dément. «Je reste en contact avec le Bien-être animal: ils sont encore venus mercredi et ont dit que tout était en règle.» Me Van Impe souligne cependant qu’il n’a encore trouvé personne pour accueillir chez lui un ou plusieurs chiens.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Belgique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs