Coronavirus: Jan Jambon n’exclut pas d’adopter des mesures plus strictes en Flandre

Coronavirus: Jan Jambon n’exclut pas d’adopter des mesures plus strictes en Flandre
Belga

Le ministre-président flamand, Jan Jambon, n’a pas exclu dimanche d’adopter des mesures plus strictes pour lutter contre la propagation du coronavirus en Flandre – à l’image de ce qu’ont décidé la Wallonie, la Fédération Wallonie-Bruxelles et Bruxelles –, tout en souhaitant attendre dans un premier temps de voir les résultats des mesures prises jeudi au niveau fédéral.

« Il faut 10 à 14 jours pour voir l’effet des mesures » prises lors du dernier comité de concertation et annoncées vendredi matin », a déclaré M. Jambon (N-VA) lors de l’émission De Zevende Dag de la chaîne publique flamande VRT.

« Voyons d’abord si l’effet (de ces mesures) se transforme également en une inflexion de la courbe » des contaminations », a-t-il ajouté alors que Groen (dans l’opposition en Flandre) réclame un durcissement.

M. Jambon a reconnu que les chiffres « vont dans la mauvaise direction » et que le système de santé est sous pression. « Mais vous n’allez pas résoudre ce problème en prenant des mesures supplémentaires aujourd’hui », a-t-il souligné.

Le ministre-président flamand a dit souhaiter « garder la tête froide ». « Vous ne devez pas avoir peur de prendre des mesures, mais vous ne devez pas prendre de mesures excessives », a-t-il expliqué.

Selon lui, un nouveau confinement, comme en mars dernier, lors de la première vague de la pandémie, n’est pas nécessaire pour le moment.

« Mais ne dites jamais jamais », a dit M. Jambon. Si les mesures prises n’ont pas pour effet d’inverser sur la courbe « alors faudra procéder à des ajustements », a-t-il admis.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous