Accueil Société

Kazakhgate: «Je suis passé du rêve au cauchemar», raconte Jean-François Godbille

L’avocat général Jean-François Godbille, mêlé à l’instruction sur le kazakhgate mais finalement blanchi, revient une ultime fois sur l’épisode du don de 25.000 euros orchestré par Armand De Decker.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 5 min

Non-lieu. Comme pour la princesse Léa (qui a décliné poliment notre invitation), l’avocat général Jean-François Godbille a été blanchi par la Cour de Cassation dans l’affaire dite du kazakhgate. Mettant ainsi un terme à quatre années d’enquête. « Soulagé », ce magistrat financier à la longue carrière revient sur ces années de « cauchemar ».

Le 14 octobre, la Cour de Cassation a prononcé un non-lieu en votre faveur. On vous imagine soulagé.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Le meilleur de l’actu

Inscrivez-vous aux newsletters

Je m'inscris

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs