Accueil Société

Christie Morreale: «La fermeture des maisons de repos m’a valu les pires critiques»

En pleine gestion de la deuxième vague, la ministre wallonne de la Santé Christie Morreale sait que des leçons sont à tirer de la première crise. Les barrières sont en place, mais le combat contre le virus sera long.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 8 min

Alors que l’épidémie flambe dans tout le pays, les regards inquiets se tournent vers les maisons de repos. Cette attention particulière a manqué en mars lorsque la mobilisation s’est focalisée sur les hôpitaux alors que le virus faisait déjà des ravages dans les institutions.

Le 11 mars, vous prenez la décision radicale de fermer les maisons de repos, qu’est-ce qui vous inquiète tant ?

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par Gennotte Alice, mardi 27 octobre 2020, 13:17

    L’isolement a tué aussi madame

  • Posté par Gennotte Alice, mardi 27 octobre 2020, 13:19

    Morreale pardon

  • Posté par Bricourt Noela, mardi 27 octobre 2020, 10:43

    L'administration a quand même bombardé les maisons de repos de dizaine de consignes. .. C'est pour le futur quand les responsabilités seront à déterminer.

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs