Accueil Société

Prison avec sursis requise contre seize syndicalistes liégeois

Afin de conserver les distances de sécurité, la salle de la cour d’assises de Liège a été exceptionnellement réservée, ce lundi, au procès de 17 affiliés de la FGTB poursuivis devant le tribunal correctionnel pour entrave méchante à la circulation.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Les faits remontent au 19 octobre 2015, jour de grève intersectorielle. Les prévenus, des ouvriers de Pratt & Whitney et de la FN Herstal, des représentants syndicaux ainsi que Thierry Bodson, alors patron de la FGTB wallonne (il l’est désormais à l’échelon national), ont expliqué qu’à l’occasion de ce mouvement de mécontentement face aux mesures du gouvernement Michel, ils s’étaient donné rendez-vous tôt le matin à l’entrée d’un centre commercial de Herstal.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Dechamps Pascal , lundi 26 octobre 2020, 22:52

    Interressant procès. Il ne s'agit pas de faire une chasse aux sorcières. Mais il est bon de temps à autres de ne pas signer un chèque en blanc.

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs