Accueil Monde France

La «France des caricatures» enflamme le monde musulman

Entre Emmanuel Macron et le président turc Erdogan, c’est l’escalade. Mais les tensions dans le monde musulman vont bien au-delà de leur relation houleuse.

Article réservé aux abonnés
Envoyée permanente à Paris Temps de lecture: 4 min

C’est du jamais vu. Les tweets sont partis en rafale de l’Elysée, dimanche soir. En français, mais aussi en anglais et en arabe. « La liberté, nous la chérissons, l’égalité, nous la garantissons, la fraternité, nous la vivons avec intensité. Rien ne nous fera reculer, jamais », a martelé Emmanuel Macron. Si Recep Tayyip Erdogan espérait du président français qu’il fasse profil bas, c’est raté.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

24 Commentaires

  • Posté par Desmet Marc, mardi 27 octobre 2020, 17:49

    Pas besoin de s'entretuer, la sureté de l'état connait les radicalisés, il suffit de les les renvoyer GENTIMENT dans leur si beau pays où il fait si bon vivre. L'armée d'Erdo est la deuxième armée en effectifs de l’OTAN après l’armée américaine et comme elle se bat tous azimuts il faudra régulièrement renouveler la chair à canon, pour se faire Erdo viendra chercher les jeunes disséminés dans toute l'Europe afin de renouveler ses troupes.

  • Posté par Spilman Marie-Anne , mardi 27 octobre 2020, 14:36

    Peut-être faudrait-il que Macron rappelle à à Erdogan que Renault est une marque française et que dans le cadre de l'accord PSA/Fiat, Fiat le deviendra aussi partiellement! "«Tout comme en France, certains disent “n’achetez pas les marques turques”, je m’adresse ici à ma nation. Surtout, ne vous intéressez pas aux marques françaises, ne les achetez pas», a martelé lundi le président turc lors d’un discours à Ankara." Constant Depièreux

  • Posté par Bouko Christian, mardi 27 octobre 2020, 13:53

    eaux territoriales

  • Posté par Bouko Christian, mardi 27 octobre 2020, 13:51

    Erdogan est en fait un "clone" d'un certain Adolphe avec les mêmes justifications et revendications dont l'origine (lointaine) est à rechercher dans le traité de Versailles qui a puni de manière disproportionnée les empires allemand et ottoman dont le seul tort était de se trouver dans le camp des vaincus d'une guerre qui aurait pu se terminer honorablement avec une paix des braves . C'est en effet l'esprit revanchard de la France - qui avait oublié que la perte de l'Alsace-Lorraine était due uniquement à une connerie magistrale de leur dernier empereur- qui a fait capoter les propositions de paix en 1917 et imposer des conditions d'armistice exagérées aux empire allemand et ottoman qui ne pouvaient qu'entrainer un énorme sentiment de frustration et d'injustice chez les vaincus. La découverte de pétrole et autre ressources minières dans le sous-sol des eux territoriales grecques à quelques encablures de la Turquie a fait remonter ce sentiment chez celui qui se prend pour un nouveau Soliman le magnifique .

  • Posté par Delpierre Bernard, mardi 27 octobre 2020, 13:00

    A propos , le sultan Erdogan , comme d'ailleurs la grande majorité des musulmans n'ont pas eu un mot de compassion après cette décapitation car ils la trouvent normale ... Il n' y a pas eu et il n'y aura jamais de défilé de leur part pour condamner les attentats terroristes car pour eux les victimes l'ont bien cherché. Si ce n'est pas clair, que faut-il de plus.

Plus de commentaires

Aussi en France

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs