Accueil Société

Un nouveau comité de concertation prévu vendredi après-midi

Le 16 octobre dernier, le comité de concertation avait prévu une évaluation deux semaines plus tard des mesures qu’elle venait de prendre.

Temps de lecture: 2 min

Un nouveau comité de concertation aura lieu vendredi après-midi, a indiqué mardi le ministre de la Santé publique Frank Vandenbroucke (SP.A.) en commission Santé de la Chambre. Le cabinet du Premier ministre Alexander De Croo (Open Vld) a confirmé l’information, précisant que cette réunion était déjà programmée depuis le comité de concertation du 16 octobre dernier.

Le 16 octobre dernier, le comité de concertation avait prévu une évaluation deux semaines plus tard des mesures qu’elle venait de prendre, notamment le couvre-feu de minuit à 05h00 du matin sur l’ensemble du territoire belge et la fermeture de l’Horeca. De nouvelles dispositions ont toutefois été prises depuis lors.

Un nouveau comité de concertation, rassemblant le fédéral et les entités fédérées, s’est en effet réuni jeudi dernier dans la soirée. Les mesures prises avaient été communiquées vendredi matin, dont la mise en place de restrictions dans le domaine du sport ou l’organisation de cours à distance dans l’enseignement supérieur. Depuis lors, la Wallonie et Bruxelles ont encore pris des mesures plus strictes. Les autorités flamandes se réunissent pour leur part ce mardi.

En commission santé de la Chambre, le ministre Frank Vandenbroucke a indiqué son indisponibilité à répondre aux questions des députés lors d’une séance qui était programmée vendredi après-midi. Cette réunion de la commission Santé aura lieu pendant la semaine de congé de Toussaint.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

21 Commentaires

  • Posté par Centola Giovanni , mardi 27 octobre 2020, 18:43

    Il faut fermer à nouveau les frontières, tous ces frontaliers asymptomatiques qui rentrent en Belgique pour festoyer, empêcher les gens de partir à l étranger pour ramener le virus, bordel ! Ce n est pas 1 année de confinement sur toute 1 vie qui va tuer, ça n a aucun sens de laisser ouvert en journée ! Je suis allé à la banque, il y avait un gars sans masque, je lui ai demandé de remettre, il était prêt à en venir aux mains et y en a beaucoup comme ça, ou alors se ballade avec le masque sous le menton et à la vue de la police se retourne pour le remettre.

  • Posté par Blaes Edmond, mardi 27 octobre 2020, 18:30

    Encore un de ces comités de concertation pour décider un minimum minimorum au goût des flamands! Et puis les régions décideront un peu plus et puis les gouverneurs en remettront une couche et puis les bourgmestres et puis les pouvoirs organisateurs des écoles et puis le citoyen lambda décidera de faire telle ou telle chose et pas ceci ou cela! J'ai sûrement oublié des petits chefs dans cette liste. Et pendant ce temps là et bien elle court la covid et nous sommes toujours en retard de deux guerres. Que le Fédéral prenne des mesures fermes et radicales et que le ministre de la santé continue d'être inquiet. Ha oui faut pas rêver nous sommes en Belgique et tous ses niveaux de pouvoir qu'on ne sait plus qui doit ou a le droit de décider. Lamentable.

  • Posté par Harry Dorchy, mardi 27 octobre 2020, 17:42

    ET SI ON ARRETAIT DE TERGIVERSER Ou COMMENT LA CHINE A CONTENU LE COVID-19 A WUHAN (11 millions d’habitants comme en Belgique), même si c’est elle qui a répandu le SARS-CoV-2 : • Consignes de santé publique clairement exposées et imposées (prise de température, lavage de mains, port du masque). En Belgique, trop de personnes ne respectent pas ces règles, sans compter que des autorités ont prétendu, au début de la pandémie, que le masque ne servait à rien. Quant à la température, elle n’est toujours pas prise systématiquement. • Combinaison des tests d’acides nucléiques et de détection des anticorps, rapidement validés, pour toute la population avec résultats en 30 minutes. En Belgique, on tergiverse et, même fin octobre 2020, on ignore/dédaigne les tests sérologiques IgG/IgM avec 1 goutte de sang et résultat en 15 minutes (pas plus compliqué qu’un test de grossesse), et 4x moins chers que la douloureuse PCR par voie nasale. La PCR salivaire pratiquée à Liège vient d’être renvoyée aux calendes grecques. • Amélioration rapide du traitement (construction d’hôpitaux, envoi de médecins d’autres régions à Wuhan). En Belgique, certains hôpitaux refusent d’accueillir des patients d’autres hôpitaux. Les lits intensifs et le personnel n’ont pas augmenté. Des infirmières belges sont pourtant engagées au Luxembourg, car rémunérées à leur juste valeur. • Traçage efficace des contacts avec les personnes infectées, en partie via l’intelligence artificielle. On en est au Coronalert qui n’a aucun sens si toute la population n’y adhère pas et si on ne teste, par PCR, que les sujets symptomatiques. Quant à l’intelligence artificielle ou non... • Contrôle des déplacements et confinements. En Belgique ce contrôle est aléatoire. Et si on ne gâchait plus le moral de la population, l’éducation des enfants, l’argent public et privé (cf les restaurateurs, les métiers de la culture, etc) en appliquant RAPIDEMENT ET MASSIVEMENT DES STRATÉGIES ÉPROUVÉES, SANS DEMI-MESURES qui allongent stupidement les dégâts de la pandémie. Et ceci loin des querelles linguistiques politiciennes (Alost refuse les patients de Bruxelles ; Maggy De Block refuse les tests sérologiques liégeois de Zentech alors qu’ils ont obtenu plusieurs validations de sa fiabilité de détection des anticorps; etc)! Et les mêmes mesures dans les différentes régions du pays ! Maintenant, à Wuhan, on circule sans masque, on peut se rassembler, aller à l’école, faire la fête, se cultiver et travailler pour le mieux de l’économie. En quelques semaines tout a été réglé. Dès qu’un nouveau foyer apparaît, il est immédiatement jugulé. Bien sûr, il ne faut pas appliquer en Belgique la discipline brutale chinoise, mais en Belgique l’indiscipline égoïste doit être plus sévèrement punie. Sans la menace d’amendes dissuasives, le code de la route serait encore moins respecté.

  • Posté par seghers emmanuel, mardi 27 octobre 2020, 18:35

    Pour comparer avec le code de la route on a le principe de conduite dangereuse et injonction de la police. Masque partout à l'extérieur n'a pas beaucoup de sens médicalement et cette mesure a créé des problèmes d'acceptation. Pour le code de la route on a des panneaux de vitesses et je vois pas le problème qu'il y a de respecter ces panneaux. Si la police me croise dans une rue seul sans masque il devraient avoir du discernement et ne pas verbaliser mais pourraient me verbaliser si je n'en ai pas sur moi (idem gilet jaune en voiture). Si je me promène dans une zone avec panneau masque obligatoire je le met et respecte. Si je me promène dans un zone pas de masque obligatoire mais densité de population je le met car sinon je pourrais être verbaliser pour conduite dangereuse. Alors ne serait il pas utile d'envoyer les le jeunes qui ont un comportement à risque dans des unités covid de réanimation pour aider ceux qui désinfectent celles ci.... peut être plus utile qu'une amende ...

  • Posté par Ask Just, mardi 27 octobre 2020, 18:04

    L'avantage du Parti Unique chinois qui évite les ergotages et tentatives de tirage de couverture à soi auquels on assiste aterrés depuis des mois? Nos démocraties axées sur la finance, la rente, le commerce de service et les règlements infinis qui vont avec sont bien désarmées lorsqu'il s'agit de fédérer une action à l'échelle de la société. Sans compter le problème de l'individualisme, après qu'on ait biberonné le citoyen au credo qu'il n'est qu'un consommateur dont le seul but valable dans la vie est d'avoir plus que son voisin.

Plus de commentaires

Aussi en Société

Grand format Agressions sexuelles: une lame de fond partie du cimetière d’Ixelles

En dix jours, deux bars ixellois ont été visés par des dizaines de témoignages de femmes, relatifs à des cas d’agressions sexuelles. Dans le sillage de ces récits, d’autres sont venus mettre en perspective une problématique qui dépasse de loin le quartier étudiant (et plus largement Bruxelles), mettant le monde de la nuit face à ses responsabilités.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko