Eddy Sylvestre a quitté la France pour le Standard: «En Belgique, ça va plus vite vers l’avant»

Silvestre a disputé ses premières minutes dimanche.
Silvestre a disputé ses premières minutes dimanche. - Belga

Le gaucher, technique et vif, était la parfaite doublure de l’ex-Mouscronnois sur le côté droit. Dynamique et plein d’envie en début de match, le Franco-Algérien est toutefois vite rentré dans le rang face aux Canaris… « Ce n’était pas facile, je dois encore m’adapter. En France, ça joue plus tactique, ça prend plus de temps pour aller vers le but. Ici, en Belgique, ça va plus vite vers l’avant », détaille le joueur formé à Marseille. « L’OM, c’est un club où il y a beaucoup de pression. Mais je suis convaincu que les jeunes peuvent y percer. Si mon pote Bouba (NDLR : Kamara) y est parvenu, je pense que d’autres peuvent également le faire. »

Âgé de seulement 21 ans, Eddy Sylvestre n’est encore qu’un espoir du football. S’il ne découvre pas le monde professionnel, il n’en fait pas encore totalement partie. Venir au Standard était selon lui une façon de franchir un palier dans sa carrière, d’autant qu’il avait déjà pu avoir un avant-goût de ce que représente le club liégeois en Belgique, il y a un an, lors du Fan Day. « J’avais été choqué par le nombre de supporters présents ! Pourtant, c’était juste un amical contre Nice… Dans la foulée, ma saison à Auxerre m’a permis de grandir en tant qu’homme et en tant que joueur. Ensuite, le Standard s’est présenté lors du dernier mercato et j’ai beaucoup d’amis qui m’ont conseillé de venir ici. Dante, mon ex-coéquipier à Nice, mais aussi Mohamed Yattara et Birama Touré, deux joueurs que je connais très bien. » Trois anciens joueurs du Standard certainement convaincus de ses qualités. « On m’a souvent dit que je pouvais amener quelque chose avec mes passes qui peuvent casser des lignes, c’est ce que j’ai envie d’apporter au Standard. Mes coéquipiers m’ont dit que j’avais quelque chose de différent, que j’avais un profil un peu nouveau dans le noyau. J’ai des qualités et des défauts, mais je sais que je peux être très utile pour l’équipe. »

Pour cela, il va falloir accumuler du temps de jeu. Avec encore six absents pour le déplacement à Benfica, Eddy Sylvestre aura peut-être encore une chance de démontrer toutes ses qualités, si Philippe Montanier lui accorde.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous