«Décisions difficiles» attendues en France, manifestations en Italie: le point sur la pandémie en Europe

«Décisions difficiles» attendues en France, manifestations en Italie: le point sur la pandémie en Europe
AFP

Nouveaux bilans, nouvelles mesures et faits marquants : un point sur les dernières évolutions de la pandémie de Covid-19 en Europe.

« Décisions difficiles » en France

« Il faut s’attendre à des décisions difficiles », a déclaré mardi matin le ministre français de l’Intérieur, Gérald Darmanin, avant l’ouverture d’un Conseil de défense consacré à la crise sanitaire, alors que l’épidémie a fait 35.018 morts en France depuis ses débuts.

Pour lutter contre une situation « critique », « deux hypothèses » sont sur la table, selon le président du Conseil scientifique, Jean-François Delfraissy : « un couvre-feu plus massif » ou un « confinement », « moins dur » que celui de mars.

La Confédération des petites et moyennes entreprises (CPME) a de son côté mis en garde contre le risque d’un « effondrement de l’économie française » en cas de « reconfinement total ou partiel ».

Nouveaux incidents en Italie

Des milliers de personnes ont manifesté lundi soir dans plusieurs villes italiennes contre la fermeture des restaurants et des bars à partir de 18 heures et de tous les théâtres, cinémas et salles de sport pendant un mois.

Des incidents violents se sont notamment produits à Milan et Turin, les deux grandes villes du nord du pays, où la police anti-émeute a été déployée et a riposté à coups de tirs de lacrymogènes.

Le Premier ministre doit présenter mardi des mesures de soutien aux secteurs d’activité et professions les plus touchés par les restrictions.

La Suède renforce localement ses recommandations

Les habitants du sud de la Suède sont désormais invités à limiter les contacts et éviter transports publics et lieux clos, ont annoncé mardi les autorités sanitaires, tandis que le royaume scandinave est en proie à un rebond des cas de nouveau coronavirus.

La Scanie, région la plus méridionale de Suède, emboîte le pas à la ville d’Uppsala, à 70 kilomètres de Stockholm, où il est conseillé depuis la semaine dernière aux habitants d’éviter les transports publics et les contacts physiques avec des personnes extérieures au foyer jusqu’au 3 novembre.

Les recommandations annoncées pour la Scanie resteront en vigueur pendant au moins trois semaines.

À l’heure où une grande partie de l’Europe durcit ses mesures pour contenir la pandémie de Covid-19, la Suède tente d’ajuster les siennes mais garde globalement le cap de sa stratégie sans confinement ni mesures coercitives.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous