Accueil Monde Proche-Orient

Erdogan s’en prend aux «vauriens» de Charlie Hebdo pour l’avoir caricaturé

« Ma colère n’est pas due à l’attaque ignoble contre ma personne, mais aux insultes contre le prophète » Mahomet, a-t-il ajouté.

Temps de lecture: 2 min

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a vivement critiqué mercredi une caricature de lui publiée par l’hebdomadaire satirique français Charlie Hebdo, la qualifiant d’« attaque ignoble » commise par des « vauriens ».

« Je n’ai pas regardé cette caricature (…) Il est inutile de dire quoi que ce soit au sujet de ces vauriens », a déclaré M. Erdogan lors d’un discours à Ankara. « Ma colère n’est pas due à l’attaque ignoble contre ma personne, mais aux insultes contre le prophète » Mahomet, a-t-il ajouté.

Hollande remet en cause la présence de la Turquie dans l’Otan

La présence de la Turquie au sein de l’Otan « doit être posée avec nos alliés » en raison de ses « comportements agressifs (…) à l’égard de pays alliés », a jugé mercredi l’ancien président François Hollande (2012-2017).

« Qu’est-ce qu’on fait, la France, la Turquie, dans la même alliance ? », s’est interrogé sur France Info le prédécesseur d’Emmanuel Macron, rappelant que le pays est, en droit, « un allié » de la France en vertu de sa présence au sein de l’Otan.

« Il s’agit de politiques agressives de la Turquie à l’égard de pays alliés, et qui encouragent des conflits armés aux portes de l’Europe », estime l’ancien président français.

À lire aussi La «France des caricatures» enflamme le monde musulman

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

22 Commentaires

  • Posté par Fontesse Philippe, jeudi 29 octobre 2020, 20:25

    Pourquoi lui peut insulter les autres chefs d'état ? Pourquoi quand c'est quelqu'un d'origine musulmane qui parle de leur prophète, c'est normal mais quand c'est quelqu'un d'une autre religion ou sans religion, alors c'est une attaque contre leur croyance ?

  • Posté par Meersman Olivier, mercredi 11 novembre 2020, 18:31

    Pourquoi c'est toujours les mêmes qui coupent des têtes ?

  • Posté par Albin S. Carré, mercredi 28 octobre 2020, 18:59

    A propos de vauriens, il est le premier sur le podium turc bien entouré de protégés dont il s'assure la fidélité au prix d'avantages considérables payés par le peuple turc. La population peu éduquée boit ses paroles d'autant qu'il contrôle l'information, les autres sont morts, en prison ou dans le meilleur des cas en exil et même là, le pouvoir criminel turc les harcèlent, les enlèvent ou les tuent! Il faudrait de toute urgence agir sur les structures qu'il a mis en place en Europe pour noyauter et surveiller une diaspora qu'un discours nationaliste primaire peut séduire . Je suis inquiet du peu d'importance que nos politiciens européens accordent à cette problématique qui est une grande source de danger.

  • Posté par Andre Georges-marc, mercredi 28 octobre 2020, 16:13

    Ne faisons pas d'amalgame. Erdogan ne représente pas tous les turcs, loin s'en faut. Voyez comment le PKK perd sa majorité au fil des élections locales. Erdogan et son PKK ont instauré une dictature en Turquie et ils exercent un chantage sur la communauté turque expatriée qui souhaite protéger ses proches restés au pays et pouvoir retourner en Turquie pour leurs vacances ou leur retraite. Les vauriens ne sont pas ceux qui dénoncent les abus de ce dictateur non- éclairé et de sa clique. Le jour où il tombera, car il tombera un jour, la Turquie poussera un énorme cri de joie, les prisons se videront et le pays retrouvera sa place dans le concert des nations.

  • Posté par christian collard, mercredi 28 octobre 2020, 19:06

    D'accord avec vous sauf sur le chantage qu'Erdogan porterait sur la communauté turque expatriée en Europe. N'oublions pas que cette communauté turque d'Europe a très largement voté pourErdogan lors des dernières élections ... bien plus largement que les Turcs vivant en Turquie !

Plus de commentaires

Aussi en Proche-Orient

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs