Accueil Monde France

France-Turquie: «On joue avec des allumettes autour d’un puits de pétrole!»

Le politologue Dominique Moïsi met en garde contre la republication des caricatures en France. Gare à l’humiliation des musulmans et au renforcement des plus ultras, prévient-il.

Article réservé aux abonnés
Envoyée permanente à Paris Temps de lecture: 7 min

La tension ne faiblit pas entre la France et la Turquie. Recep Tayyip Erdogan n’a pas du tout apprécié la dernière couverture de Charlie Hebdo. Le journal satirique montre une caricature du président turc buvant une bière en soulevant la jupe d’une femme voilée. L’entourage d’Erdogan dénonce cette caricature comme le fruit d’un « plan antimusulman ».

Pour le géopolitologue Dominique Moïsi, la France joue avec le feu.

Comment expliquer cette nouvelle escalade entre Recep Tayyip Erdogan et Emmanuel Macron ?

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

28 Commentaires

  • Posté par Loïck Desmars, vendredi 30 octobre 2020, 10:48

    Résumé : La France doit changer et s'adapter à l'extérieur, t non pas l'inverse. La solution est donc la soumission. Super, Bravo. Les illuminés du monde entier n'ont pas fini de nous marcher sur les pieds. Notre faiblesse fait de l'Occident la cible n°1

  • Posté par Frippiat Yves-Marie, jeudi 29 octobre 2020, 23:56

    Les malheureux qui ont été assassinés à Nice aujourd'hui sont-ils un prix acceptable à la liberté revendiquée de provoquer délibérément des individus dont on sait qu'ils sont incapables de voir dans ces caricatures autre chose qu'une offense haineuse à leurs croyances, qu'ils prétendent constitutives de leur identité? Le dilemme est atroce, évidemment. Donner l'impression qu'on cède au chantage terroriste serait désastreux. Mais jeter à plaisir ou par entêtement de l'huile sur le feu est-il de bonne politique? Plaider le "vivre ensemble" en pratiquant ce qui, on le sait, sera ressenti par une frange de cette population comme une agression et une insulte, est-ce tenable? À supposer qu'on parvienne à éviter le cycle infernal des représailles et contre-représailles, combien de dizaines d'années faudra-t-il pour que l'ensemble des Musulmans établis chez nous se rallie à notre conception de la laïcité et du "droit" au blasphème? Et est-ce en les provoquant qu'on y arrivera?

  • Posté par Tixhon Jean-louis, jeudi 29 octobre 2020, 22:53

    Je partage pleinement que la liberté d expression est absolument fondamentale. Néanmoins, l humiliation répétitive , assez sélective, au sujet de la religion de certains, telle que le pratique Charlie Hebdo, n est pas d une extrême tolérance ou respect de l'autre. Par respect de l autre, je n ai jamais soutenu l attitude immature à titre de provocation plutôt stupide de Charlie. Pourquoi continuer à se moquer et insulter sur un sujet aussi sensible ? Ou encore, quand l apologie répétitive de la moquerie devient purement destructrice ? Dommage à tous points de vue...

  • Posté par Loïck Desmars, vendredi 30 octobre 2020, 10:50

    Tixhon Jean-louis, au cas où vous ne l'auriez pas remarqué, Charlie Hebdo tourne en dérision toutes les croyances et toutes les religions. Il n'y a qu'une certaine catégorie de personnes trop bête pour comprendre que la réaction violente est le meilleur moyen de mettre en lumière les caricatures qui'ils trouvent offensantes...Au lieu de les ignorer ...

  • Posté par Gheys Patrick, jeudi 29 octobre 2020, 18:21

    Dominique Moïsi ... encore un de ces autoproclamés "cerveaux", mentalement usés par l'âge, qui préfèrent se mettre à genou devant l'ennemi plutôt que l'affronter. Ne comptons pas sur eux pour défendre leur pays ni leur peuple.

Plus de commentaires

Aussi en France

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs