Accueil Opinions Cartes blanches

«La région du Caucase en proie à la violence: les Arméniens du Nagorno-Karabagh ont droit à la vie, leur autodétermination est légitime»

Dans une carte blanche, une série d’élus, d’académiques et de personnalités de la société civile reviennent sur la situation dans le Nagorno-Karabagh.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 6 min

Le silence assourdissant de la communauté internationale face à la violence qui embrase le Nagorno-Karabagh nous amène à prendre la plume. En tant que parlementaires et académiques, plusieurs d’entre nous ont pu découvrir ces dernières années cette région montagneuse, le Nagorno-Karabagh, qui entretient de façon vivace un véritable régime démocratique. Sur place, les échanges avec les représentants de la majorité tout comme de l’opposition, les rencontres avec les acteurs d’un réseau associatif indépendant et bien implanté, tout comme les discussions avec les médias d’obédiences diverses nous ont démontré le caractère indubitable de cette démocratie. Et donc, enclavé aux confins de l’Azerbaïdjan, de la Turquie et de l’Iran, des « modèles » de pouvoirs forts pour ne pas dire totalitaires, le Nagorno-Karabagh, appuyé par l’Arménie, fait réellement figure d’exception démocratique.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Cartes blanches

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs