Vainqueur au sommet de la 8e étape du Tour d’Espagne, Roglic s’est rapproché de Carapaz: «J’ai saisi l’opportunité»

Vainqueur au sommet de la 8e étape du Tour d’Espagne, Roglic s’est rapproché de Carapaz: «J’ai saisi l’opportunité»
EPA

Tenant du titre sur les routes du Tour d’Espagne, Primoz Roglic (Jumbo-Visma) a une nouvelle fois fait étalage de ses qualités de grimpeur. Mercredi, le Slovène s’est imposé en solitaire au sommet de l’Alto de Moncalvillo, théâtre de l’arrivée de la 8e étape. Il a profité de ce succès pour se rapprocher de Richard Carapaz, leader et deuxième du jour.

Cette huitième étape constituait un nouveau juge de paix dans une Vuelta résolument tournée vers l’offensive. Pour beaucoup d’observateurs, l’Alto de Moncalvillo, qui présentait des passages à 13 et 14 %, était la principale difficulté depuis le départ de la Vuelta à Irun.

Déjà vainqueur de la première étape, le Slovène a finalement remporté son duel contre Carapaz, confirmant que la victoire finale devrait a priori se jouer entre les deux hommes. « C’était une montée difficile mais il faut prendre les opportunités qui viennent. J’ai couru en fonction de mes sensations. Je suis toujours heureux de gagner. Donc s’il y a une opportunité, je la prends. Heureusement, j’avais de bonnes jambes et je suis content d’avoir gagné. C’est aussi sympa de reprendre du temps, mais je suis surtout ravi de m’être imposé », a ponctué Roglic, qui est désormais à 13 secondes de Carapaz au général.

L’Équatorien, battu pour quelques secondes mercredi au terme d’un beau duel, s’estime toujours dans le coup. « Ça me motive beaucoup parce que ça rend la course plus excitante pour les spectateurs et aussi pour nous, en étant à ce niveau. On va avoir deux jours qui semblent être plus tranquilles mais on ne sait jamais ce qui nous attend », a expliqué le vainqueur du Tour d’Italie 2019.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
  • PHOTONEWS_10853879-088(1)

    Par Stéphane Thirion

    Cyclo-cross

    Cyclocross: Wout Van Aert remet les mains dans le cambouis

  • Les coûts liés au matériel sont considérables même s’il s’agit d’une structure plus modeste. @News

    Le peloton en manque de vélos

  • Pas question pour Guillaume Martin et ses collègues de s’entraîner intensivement dès janvier sous peine d’être « cramé ».

    Par Eric Clovio

    Route

    Cyclisme: «Le menu hivernal est individualisé», explique Samuel Bellenoue

 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous