Accueil Société

Coronavirus: imposer les transferts entre hôpitaux par la force légale

Des protocoles organisent les transferts de patients entre régions saturées et celles qui le sont moins. Dans la réalité, cela reste très compliqué, pour diverses raisons.

Article réservé aux abonnés
Chef du service Société Temps de lecture: 5 min

La Conférence interministérielle de la Santé félicite les hôpitaux qui coopèrent très intensément au déploiement du plan de distribution des patients COVID-19 (…). Mais elle est unanimement d’accord avec une modification immédiate de la loi qui pourra rendre le transfert des patients obligatoire sous certaines conditions ».

Il y a, dans les communications officielles, des mots choisis qui en cachent d’autres. Qu’il faut donc décoder. Comme ceci par exemple (traduction libre) : « merci aux quelques hôpitaux pas encore saturés qui jouent le jeu en acceptant des malades d’une région débordée mais, puisque manifestement ça ne marche pas très fort sur base volontaire, nous allons prendre des mesures pour le faire sur base contraignante ».

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Bricourt Noela, jeudi 29 octobre 2020, 8:32

    Finalement qu'ils foutent la paix aux gens. Tous les chefs de services sont sur les plateaux de télé. Qu'ils ne soignent plus les plus de 70 ans (dont je fais partie) et qu'ils arrêtent ces plaintes permanentes. Qu'ils arrêtent de mettre tout le monde sous la pression maximale. Quand on aura été enfermé pendant deux mois on sera dans la même situation ,le désespoir en plus. Il faut des renforts pour les aider de toute urgence. Pas mettre un couvercle sur la cocotte minute en confinant sévèrement sans espoir face à ces gémissements qui durent depuis mars. Mais , ça suffit maintenant. Le politique doit se bouger pour fournir des renforts aux soignants qui en ont besoin d'extrême urgence. Ils le crient et ont raison. L'épidémie ne s'arrêtera pas sauf à arrêter toute l'économie une deuxième fois; et après, une troisième...

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs