Accueil Monde France

Coronavirus: la France replonge en confinement

La mesure entrera en application dès ce jeudi minuit. La mise sous cloche sera rude mais moins stricte que la première fois.

Article réservé aux abonnés
Envoyée permanente à Paris Temps de lecture: 4 min

Un visage fermé et tendu. Un ton grave. Un langage de vérité. « Le virus circule à une vitesse que même les prévisions les plus pessimistes n’avaient pas imaginée. Nous devons donner un coup de frein brutal », n’a pas esquivé Emmanuel Macron. Le président français a prononcé ce mercredi soir à 20 heures le mot tant redouté : « confinement ».

C’est peu dire que les esprits avaient été préparés. Du président du conseil scientifique au Premier ministre en passant par le porte-parole du gouvernement, tout le monde avait insisté ces dernières heures sur la gravité du moment et annoncé qu’il faudrait prendre des mesures difficiles.

Mais l’annonce solennelle d’Emmanuel Macron n’en est pas moins rude. Après un été d’accalmie dans l’épidémie, l’Hexagone opte pour un nouveau confinement. Celui-ci entrera en vigueur dès ce jeudi à minuit et pour quatre semaines au moins.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

4 Commentaires

  • Posté par marsily louise, jeudi 29 octobre 2020, 9:31

    Oui, il y a danger d'être à l'hosto, de décéder. Ce que je déplore surtout (en Belgique, comme en France et ailleurs) c'est le manque de données concrètes et COMPLETES. Par exemple, combien de personnes sortent de l'hôpital guéries ? Combien de morts ces dernières semaines, en comptant VRAIMENT les décès covid, et pas les co-morbidités voués à une fin de vie proche ?? La dictature de la peur, non merci !

  • Posté par ... Jacques, mercredi 28 octobre 2020, 22:38

    Un vaccin n'arrangera rien : le Professeur Raoult a dit que le virus en est à la variante 3 et a déjà muté de nombreuses fois. On ne va pas s'arrêter continuellement de vivre quand il y a des virus et rester enfermés (et pourtant je suis dans la catégorie seniors). Il faut savoir vivre avec un risque et ce dernier n'est pas bien grand (99,5% de la population survit). Va t'on continuellement s'arrêter de vivre par peur de mourir ? Sommes-nous tous des hypocondriaques ??

  • Posté par Raspe Eric, jeudi 29 octobre 2020, 0:35

    Tous les virus mutent et certains même rapidement et abondamment. Cela n'a pas empêché de développer des vaccins efficaces qui ont permis l'éradication de la variole et de la polio. Encore une blague à raoult.

  • Posté par Marlier Jacques, mercredi 28 octobre 2020, 23:19

    C'est vrai qu'il faut accepter de vivre avec le virus, mais, pour le moment, il faut tout de même réduire sa dangerosité. L'économie ne marchera pas non plus si les malades se multiplient comme ils le font actuellement.

Aussi en France

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs