Accueil Monde

Justice internationale: Vojislav Seselj, acquitté et non repenti

Le TPIY a « blanchi » l’ultranationaliste serbe, faute de preuves.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Le verdict du TPIY aura surpris tout le monde, sauf l’intéressé lui-même. Le chef historique de l’extrême droite serbe, Vojislav Seselj, 61 ans, était poursuivi par la justice internationale sur le fondement de sa responsabilité pénale individuelle pour crimes contre l’humanité et crimes de guerre durant les conflits sanglants en Yougoslavie dans les années 1990. Il peut savourer sa victoire : jeudi 31 mars, faute de preuves, le tribunal de La Haye l’a acquitté, en son absence, de toutes les charges pesant sur lui. « Je suis libre », s’est-il exclamé en saluant le choix des juges lors d’une conférence de presse au siège de son parti à Belgrade.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Monde

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs