Accueil Opinions Chroniques Vous avez de ces mots

Une {belle-mère} peut en cacher une autre

La belle-mère est une personnalité à facettes qui mérite un détour lexicographique. Et même un détour par la cuisine…

Article réservé aux abonnés
Chroniqueur Temps de lecture: 5 min

Le quatrième dimanche d’octobre est la journée internationale des belles-mères. L’occasion est belle d’attirer l’attention sur une dénomination qui peut vous faire sourire ou altérer votre bonne humeur. Mais sans verser dans l’outrance, ni le discrédit : cette chronique n’a rien du théâtre des boulevards ou du café du commerce. Beaux sires et belles dames, à vos marques !

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

12 Commentaires

  • Posté par DENONNE LOUIS, dimanche 1 novembre 2020, 15:49

    Cher professeur, Vous écrivez "milléniaux" : pourquoi ne pas donner deux "n" à ce mot? Ce serait plus conforme à l'étymologie (annus) et cela l'intégrerait mieux à sa famille : biennal, décennie, triennat, etc. Il me semble que les Anglais ont raison d'écrire "millennials".

  • Posté par Michel Francard, dimanche 1 novembre 2020, 19:11

    Bonjour, Monsieur Denonne. « Millénial » est forgé d’après l’anglais « millennial [generation] », à partir duquel deux graphies sont admises en français : « millennial » et « millénial ». J’ai privilégié la graphie la plus fréquente, « millénial », en rapport avec « millénaire ». Lequel, comme le suggère M. Léotard, n’est pas de la famille de « annus », mais provient du latin « millenarius » qui signifie « qui comprend mille (unités) ».

  • Posté par Léotard Marc, dimanche 1 novembre 2020, 17:18

    On écrit « millénaire » comme « quadragénaire ».. Et peut-être le lien n'est-il pas avec "annus" deux N...

  • Posté par Léotard Marc, dimanche 1 novembre 2020, 12:02

    Intéressante livraison. Et cependant je reste sur ma faim. — Sur la brosse à vaisselle (de vaisselle ?) : j'ai assisté un jour à un esclandre de la part d'une caissière de supermarché qui s'emportait parce que le client avait appelé "belle-mère" la brosse qu'il achetait. Il y aurait de l'intérêt à étudier la répartition géographique et sociale du terme. Les Français du nord usent-ils de l'expression ? Pour ma part, le mot éveille moins des connotations familiales qu'anatomiques : dure-mère, pie-mère. — Sur le sens péjoratif : le mot « commère », à la base "marraine d'un enfant du point de vue du parrain", a dévié vers "bavarde qui se mêle des affaires des autres" puis "vilaine langue". D'où le mot « commérages ». Je pense que c'est le même phénomène que pour « belle-mère ». — Pourquoi le français est-il si pauvre en termes de parenté ? Le latin distingue le beau-frère mari de la sœur du beau-frère frangin de l'épouse. Et à fortiori du demi-frère et du beau-frère fils de la marâtre. L'allemand a des mots pour arrière-grand-parent, arriere-arrière-grand-parent etc. Il distingue aussi l'oncle ou la grand-mère selon le côté paternel ou maternel. L'anglais distingue la « stepmother » de la « mother-in-law ». Quel délice pour le généalogiste. Le français n'a même pas d'épicène pour la fratrie, comme il en a pour "son enfant" au lieu de "son fils ou sa fille", "un parent" au lieu de "le père ou la mère", "les cousins". (Je propose "les adelphes".) Les oncles et tantes ne sont pas mieux servis que les frères et sœurs. Pire ! Le français actuel a délaissé « gendre » et « bru » pour beau-fils et belle-fille. Avec les familles recomposées, appellerez-vous le mari de la fille de votre conjoint « mon beau-beau-fils » ? (Ça sonne un peu Astérix en Égypte...) Et la belle-mère (step) de votre époux, est-elle votre "belle-belle-mère" ? Et sa grand-mère est-elle votre belle-grand-mère ou votre grand-belle-mère ? Sa mère à elle étant alors votre arrière-grand-belle-mère... Vive le latin !

  • Posté par Michel Francard, dimanche 1 novembre 2020, 19:02

    Diantre ! Vous aviez grand-faim ! Merci pour les informations partagées...

Plus de commentaires

Aussi en Vous avez de ces mots...

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs