Accueil

Bruxelles-Washington, une véritable expédition

A ceux qui éprouvent encore un peu de plaisir à prendre l’avion, on peut déjà leur dire qu’il n’en reste plus grand-chose pour le moment avec le covid-19 et les précautions sanitaires d’usage.

Article réservé aux abonnés
Chef du service Monde Temps de lecture: 2 min

A ceux qui éprouvent encore un peu de plaisir à prendre l’avion, on peut déjà leur dire qu’il n’en reste plus grand-chose pour le moment avec le covid-19 et les précautions sanitaires d’usage. Mettre son masque dans un aéroport quasiment désert (la police des frontières vous demande quand même de l’enlever un court instant pour être sûr qu’il s’agit bien de vous sur le passeport) et porter un masque dans une cabine qui l’est tout autant relève d’une véritable course d’endurance. On peut tout de même l’ôter pour se désaltérer et manger, c’est déjà ça. Et on se consolera en pensant à la période pré-covid où les avions bondés ne laissaient pas beaucoup de place pour les jambes et où les files aux toilettes en stressaient plus d’un. De la place à bord, il y en a plus qu’assez. Pour le vol Washington-Bruxelles de mercredi, par exemple, on comptait une trentaine de passagers pour 275 places disponibles.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Rous Christian, vendredi 30 octobre 2020, 6:53

    "une véritable expédition".... à lire votre article, en gros, vous avez du mettre et garder votre masque une douzaine d'heure ! C'est à peu près la durée d'une journée de travail à l'hôpital où le personnel médical doit garder son (ses) masque(s) en permanence. Je ne dis pas que c'est agréable mais quant à parler d'expédition, je m'attendais à pire. Un titre accrocheur pas vraiment justifié.

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs