Accueil Opinions Éditos

Avec Macron, la France à l’épreuve de la tragédie

Le président français ne doit pas seulement faire face à une crise économique mondiale et à une vague terroriste. Il lui faudra aussi sortir d’une crise sanitaire terrible. Et éviter une déstabilisation internationale.

Article réservé aux abonnés
Envoyée permanente à Paris Temps de lecture: 3 min

C’était, en 2017, le candidat d’une espérance. Dans une vague populiste qui balayait alors le monde, Emmanuel Macron allait incarner une nouvelle forme de « dégagisme positif ». Il vantait un nouveau monde où l’émancipation individuelle et les libertés se conjugueraient au progrès. Un vent léger soufflait sur la France.

Trois ans plus tard, comme pour ses prédécesseurs, les drames ont fracassé son mandat. Nicolas Sarkozy avait dû affronter une crise économique mondiale. François Hollande, une effroyable vague terroriste. Emmanuel Macron ne cumulera pas seulement les deux. Il lui faudra aussi sortir d’une crise sanitaire terrible. Et éviter une déstabilisation internationale.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

5 Commentaires

  • Posté par Eric Lambot, vendredi 30 octobre 2020, 14:52

    La France hostile à l'islam ? ou l'islam hostile à la France, pour ce qu'elle représente à leurs yeux intolérants ? L'islam n'est pas l'islamisme, mais on entend peu la communauté musulmane à part quelques imams courageux. La grande masse se tait, barricadée derrière ses "oui, mais".. Or, on ne tue pas pour un dessin ! Tous ceux qui disent le contraire, de manière explicite ou implicite n'ont rien à faire parmi la communauté des êtres humains de bonne volonté. Ils sont aux extrêmes, ils font partie des nouveaux totalitarismes.

  • Posté par Gennotte Alice, vendredi 30 octobre 2020, 17:05

    Exactement

  • Posté par Dupont Vincienne, vendredi 30 octobre 2020, 15:06

    C'est exactement cela. Merci !

  • Posté par Pirotte Raymonde, vendredi 30 octobre 2020, 12:17

    Vous vous rappelez ce que disait le général de Gaulle "ne s'entourer que de gens qui ont la baracca" JE L'AI ENTENDU (après le dernier attentat auquel il a réchappé lui-même ayant la baracca") Hélas - on aime ou on n'aime pas PEU importe) Monsieur MACRON n'a PAS la baracca...rien ne lui est épargné...et pourtant ses adversaires sont tellement nul(l)es..

  • Posté par Monsieur Alain, vendredi 30 octobre 2020, 11:24

    C'est dans l'adversité que se révèlent des femmes et des hommes d'exception. Magy a eu sa chance ...

Aussi en Éditos

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs