Séisme en mer Egée: «mini-tsunami» en Grèce, au moins 4 morts et 120 blessés en Turquie (photos)

Un « mini-tsunami » s’est produit sur l’île grecque de Samos en mer Egée et des dégâts matériels dans des bâtiments ont été enregistrés à la suite d’un fort séisme de 6,7 qui a frappé cette île de la mer Egée, selon la télévision publique grecque, Ert.

Le séisme enregistré au large de cette île et à proximité de la ville turque d’Izmir, qui a également été frappé par cette secousse téllurique, a provoqué l’effondrement des murs de plusieurs maisons et des inondations dans le port de Samos, selon des images diffusées par la Ert. « C’était le chaos, nous n’avons jamais vécu cela… Pour l’instant nous n’avons pas de victimes. Certains bâtiments ont été abîmés, une église notamment », située dans le port de Karlovassi, a indiqué à Ert Giorgos Dionysiou, vice-maire de Samos.

Ressenti fortement à Samos mais aussi sur l’île de Crète ainsi qu’à Athènes, le séisme d’une durée importante « a été enregistré à 12h51(heure belge) et son épicentre est situé à 19 kilomètres au large de Samos et à deux kilomètres de profondeur », selon un communiqué de l’Observatoire qui dans un premier temps avait évolué à 6,6 ce séisme.

Selon Sharif Mohamed, un réfugié irakien, habitant dans le camp de Vathi, « Tout le monde a eu peur et la police a appelé à s’éloigner de la mer ». La Protection civile grecque a averti via sms les habitants de Samos de rester « en plein air et loin des bâtiments », et de « s’éloigner des côtes » de l’île.

Des Turcs coincés dans les décombres

« A ce stade, nous avons reçu des informations selon lesquelles six immeubles se sont effondrés à Bornova et Bayrakli », dans la province d’Izmir, a indiqué le ministre turc de l’Intérieur Süleyman Soylu sur Twitter. « Certains de nos concitoyens sont coincés dans les décombres », a ajouté le ministre de l’Environnement Murat Kurum, faisant état pour sa part de cinq immeubles effondrés.

Au moins 4 morts et 120 blessés sont à déplorer en Turquie.

Les télévisions turques montraient les images de nuages de poussière s’élevant dans le ciel pendant que des habitants se précipitaient dans les rues en panique.

Le gouverneur d’Istanbul Ali Yerlikaya a indiqué qu’aucun dégât n’avait été constaté dans l’immédiat dans la capitale économique du pays. « Toutes nos institutions ont commencé à se rendre sur les lieux pour entamer les efforts nécessaires », a déclaré le président Recep Tayyip Erdogan sur Twitter.

La Turquie et la Grèce sont prêtes à se « soutenir mutuellement »

La Turquie et la Grèce se sont engagées, en dépit des vives tensions qui les opposent, à s’aider mutuellement si besoin, a rapporté Ankara.

Lors d’un entretien téléphonique, les ministres des Affaires étrangères des deux pays « ont souligné qu’ils étaient prêts, en cas de besoin, à s’aider et se soutenir mutuellement », a indiqué le ministère turc dans un communiqué.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous