Accueil Le coronavirus a changé leur vie

«Certains clients isolés me brisent le cœur»

Abdel est chauffeur de taxi indépendant à Bruxelles. Il rappelle le rôle social de son métier, pas toujours facile à encaisser ces dernières semaines.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 2 min

Ma vie a changé à cause du coronavirus parce que, quand on est taxi, on a un rôle social à jouer aussi. On passe pas mal de temps à attendre. Donc, on lit beaucoup, on écoute les nouvelles toute la journée ou toute la nuit. Nos clients le savent, ils veulent débattre avec nous.

Je vous assure qu’il faut un moral d’acier ces derniers jours pour être chauffeur… Je conduis beaucoup de personnes à risque, des gens qui souffrent de diabète, par exemple, qui sont âgés, qui sont inquiets. J’ai mes soucis personnels à gérer aussi : l’horeca fermé, c’est 80 % de nos courses qui s’envolent. J’ai peur, dans quelques mois, de devoir choisir entre rembourser le crédit pour ma voiture et payer mon loyer.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Leur vie a basculé à cause du coronavirus

Onze millions de Belges ont dû s’adapter à la vie en temps de pandémie. Neuf d’entre eux ont accepté de se confier sur les conséquences, rarement positives, que le covid a eues sur leur existence.

«Maintenant, les gens nous voient»

Aurore est agent de sécurité. Elle s’assure que les règles sont respectées dans les supermarchés et les hôpitaux. « Deux types de lieux devenus très singuliers avec la crise sanitaire ».

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs