Accueil Monde

Avec Poutine: je t’aime moi non plus

Donald Trump entretient des liaisons dangereuses avec les Russes, mélange de mauvais coups et d’affairisme.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

C’était il y a quatre ans. En 2016, l’élection de Donald Trump était largement commentée et espérée à Moscou. Car c’était l’histoire d’une « collusion », comme l’a expliqué le journaliste britannique Luke Harding dans l’un de ses thrillers sur les relations entre Etats-Unis et Kremlin de Vladimir Poutine. Dans son livre, il raconte comment tout remonte à 2013, lorsque Donald Trump, qui rêvait de bâtir à Moscou l’une de ses grandioses tours portant son nom, a commencé à tisser des liens d’affaires. Cette année-là, en novembre, le futur président a passé deux journées à Moscou et, au Ritz Carlton, est soupçonné d’avoir convié des prostituées pour uriner dans le lit où le présidentiel couple Obama avait résidé lors de sa visite officielle.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Monde

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs