Accueil Société Régions Bruxelles

Les hôteliers bruxellois sont aux abois

Les hôteliers bruxellois tirent la sonnette d’alarme.Ils constatent une baisse de leur fréquentation de plus de 50 %.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Bruxelles Temps de lecture: 3 min

Les Bruxellois qui se promènent dans les rues le constatent tous les jours depuis le 22 mars. La Grand-Place quasi vide, les restaurants avec seulement quelques tables, le Manneken Pis qui se sent bien seul sans les clics des appareils photos. Les touristes sont partis et ils ne reviendront pas avec le printemps. Une catastrophe pour les hôteliers bruxellois, indépendants ou appartenant à des grands groupes internationaux. Tous affichent au minimum une perte de 50 % dans leur fréquentation.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Bruxelles

Bruxelles: des dérogations existent pour Good Move

En vigueur depuis le 16 août dernier, le nouveau schéma de circulation à Bruxelles comporte une batterie de mesures ayant pour objectif d’améliorer la qualité de vie. Mais ce nouveau plan ne fait pas l’unanimité.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs