Accueil Monde

Syrie: Paris accuse le régime de violer la trêve

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 1 min

La France a accusé vendredi Damas de violer la trêve en Syrie par des bombardements aériens sur des civils, et de saper les efforts de la communauté internationale pour une solution politique, dans une déclaration du porte-parole du ministère des Affaires étrangères.

L’attaque le 31 mars dans la banlieue de Damas, «qui a visé délibérément des civils, montre que le régime poursuit ses exactions et viole la trêve», a déclaré le porte-parole, Romain Nadal. «Cet acte abject vise à terroriser le peuple syrien et à saper les efforts de la communauté internationale en faveur d’une solution politique», a-t-il souligné.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Monde

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs