Accueil Économie Consommation

Dans les commerces de Liège et de Bruxelles, de la foule et quelques files

En ce samedi ensoleillé, c’était la foule au cœur de la Cité ardente comme dans la capitale. Mais, à quelques notables exceptions près, pas de file devant les magasins.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 4 min

Midi, du monde se presse place Saint-Lambert au centre de Liège. Plus qu’un autre samedi de début de vacances d’automne ensoleillé ? C’est le dernier jour d’ouverture pour de nombreux commerces jugés « non essentiels ». Une demi-douzaine de personnes attendent devant la Fnac, à peine plus que devant la sandwicherie de la rue Clémenceau toute proche. Dans les Galeries Saint-Lambert, on respecte le sens de circulation instauré à l’entrée. Le gel hydroalcoolique proposé à volonté rencontre un succès variable. Visiblement, tout le monde n’a pas la volonté. Du monde partout, oui, mais pas de queues. Ni devant les coiffeurs ni, à cette heure, à l’entrée de Mediamarkt ou de l’Inno.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

27 Commentaires

  • Posté par Jehin André, dimanche 1 novembre 2020, 10:36

    Si les citoyens étaient tous auto-disciplinés il n'y aurait pas besoin d'interdiction et à cause de certains négligents le chiffres repartent de l'avant et obligation de règlementée de manière autoritaire. Respecté les règles, masque, laver les mains distanciation, rester autant que possible chez vous si ce n'est que pour une balade au grand air dans les bois ou la nature.

  • Posté par Jehin André, dimanche 1 novembre 2020, 10:27

    Ceux qui ne comprennent pas la situation c'est que le virus n'a pas encore touché leur environnement. Le déconfinement après la première vaque à été trop rapide laissant croire que le danger n'existait plus certains points du confinement aurait dû être maintenu comme interdiction d'activités en lieux clos, ne pas permettre les voyages à l'étranger sans contrôle sanitaire, instauré le couvre feu de 22h à 6h. Lors de la première vague en mars la phrase qui revenait c'est ¨Ce ne sera plus jamais comme avant¨ le déconfinement à peine lancé les anciennes habitudes reviennent.

  • Posté par Vynckier Albert, dimanche 1 novembre 2020, 8:20

    notre société de cons sans sommation est devenu égoïste

  • Posté par Grombeer Madeleine, dimanche 1 novembre 2020, 7:16

    est ce un reportage pour "on n'est pas des pigeon"?

  • Posté par Jaspers Marie, samedi 31 octobre 2020, 23:22

    Consternant! Ces gens n'ont-ils pas compris la consigne ,pourtant simple, restez chez-vous!

Plus de commentaires

Aussi en Consommation

Le panais, légume-racine au succès retrouvé

Sa racine est appréciée pour son goût légèrement sucré. Pourtant, pendant des années, le panais a été boudé. Dans l’assiette, on a tendance à le retrouver en purée. Il se décline cependant sous bien d’autres formes.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs