Accueil Belgique

Taxe kilométrique: le ministre flamand Ben Weyts se montre intraitable

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 1 min

Le ministre flamand de la Mobilité, Ben Weyts, n’envisage aucun report de l’entrée en vigueur de la redevance au kilomètre sur les poids lourds et dit ne pas comprendre les critiques sur la longueur des files à la frontière, a-t-il affirmé vendredi. « Les chauffeurs routiers ont eu l’occasion de commander leur boîtier à l’avance, depuis octobre 2015 », a réagi le ministre N-VA sur la chaîne de télévision privée VTM. Reporter l’entrée en vigueur de la taxe n’a donc aucun sens à ses yeux. « Ça ne ferait que reporter encore l’acte d’achat » du boîtier.

M. Weyts fait observer que le lancement du système de péage en Allemagne avait lui aussi posé problème. Il dit espérer que les obstacles rencontrés en Belgique seront rapidement levés. Quant à la demande du ministre wallon du Budget Christophe Lacroix (PS) de convoquer en soirée une réunion extraordinaire du conseil d’administration de Viapass, l’entité interrégionale chargée du prélèvement de la redevance, il ne la soutient pas.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Belgique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs