Accueil Société Enseignement

Écoles: la rentrée du 16 novembre en code rouge et probablement jusqu’à la fin de l’année

Après le Codeco de vendredi, les acteurs de l’enseignement se sont entendus pour baliser la rentrée du 16 novembre. Ce sera rouge pour tout le monde, mais les modalités changeront avec les niveaux.

Article réservé aux abonnés
Chef du service Société Temps de lecture: 5 min

On l’a compris au terme des décisions du comité de concertation de vendredi : bien que largement ouverte, l’école sera, dès la mi-novembre, largement impactée par le (re)confinement partiel de la société belge. Sur ce sujet, il faut pourtant distinguer les enfants et les petits adolescents (les élèves de maternelle, primaire et première/deuxième secondaire) de leurs camarades des second et troisième degrés du secondaire (de la 3è à la 6è ou 7è année).

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

4 Commentaires

  • Posté par Wa Patrick, samedi 7 novembre 2020, 9:13

    "de nombreuses écoles ont formé, et leurs enseignants, et leurs élèves, à l’usage de la plateforme de leur choix" Je sais par ma fille que plusieurs élèves n'ont que leur smartphone pour suivre les cours!! Les profs font les cours sur format A4, imaginez-vous suivre un cours A4 sur un écran smartphone! Par ailleurs, certains profs donnent des devoirs à imprimer sur papier A4, déjà que beaucoup d'élèves n'ont pas d'ordinateur, tous n'ont pas une imprimante (et un scanner par ailleurs). Ils se retrouvent donc à devoir compléter un questionnaire A4 sur leur smartphone! Année scolaire 2020-2021? Perdue!

  • Posté par Jaspers Marie, lundi 2 novembre 2020, 7:44

    EXTRAIT:" Mais des distraits, il n’y en a guère, de nombreuses écoles sont prêtes : elles ont formé, et leurs enseignants, et leurs élèves, à l’usage de la plateforme de leur choix". Les politiques, les médias mettent toujours l'accent sur le fait que les écoles sont prêtes et les enseignants bien formés il vont jusqu'à ajouter naïvement que les élèves sont prêts aussi à utiliser les plates-formes de leur choix! Mais quel % d'élèves , même avec l'équipement le plus parfait va travailler efficacement seul devant un écran? Même lorsque de cours sont donnés en vidéos-conférences, l'objectif pour nombre d'entre-eux est de perturber le système et on a entendu sur nos ondes que des élèves consciencieux déploraient qu'en une séance de 50 minutes, on travail en fait...... 3 minutes!Le comportement de nombre d'élèves est digne de ceux du film : "Les sous-doués".L'imagination de certains peu intéressés par l'école à distance pour perturber dépasse tout ce que des adultes pourraient imaginer.Déjà avant le confinement, lors d'interrogation de maths, les élèves, à l'insu de leur professeur, utilisaient l'application pour smartphone nommée "photomaths".Les élèves prennent une photo des questions et l'application leur fournit non seulement la réponse finale mais tous les développement! FAUX? Essayez!!!

  • Posté par Verkaeren Paul, dimanche 1 novembre 2020, 20:26

    les salles des profs: on va en ouvrir des nouvelles. Où ? on ne sait pas. Alors que dans la plupart des écoles, il y a une toilette pour 80 professeurs (des deux sexes, plus les autres sexes entre les deux), nettoyées une fois par semaine. Mais qu'est ce que ce gouvernement demande aux professeurs ? mais révoltez-vous, bon sang ! il n'y a même pas de gel hydroalcoolique: ce sont les professeurs qui se les procurent, à leurs frais. Ceux qui en ont acheté lors de la première vague n'ont pas été remboursé de leurs achats par la communauté française ! Révoltez-vous!!

  • Posté par Ask Just, dimanche 1 novembre 2020, 19:29

    Alors que si on avait des Autotests salivaires, l’école pourrait reprendre pour tous. Mais nooooon, on a encore attendre avant d’envisager de peut être commencer à se concerter pour savoir qui pourrait évaluer dans les 6 mois un plan de faisabilité avant appel de marché public avec possibilité d’appel nonobstant autorisation du ministre, qui s’en remettra au final à l’avis impartial des labos qui penseront « ah ben non si nous ont touche plus la maille » mais diront « ah ben non c’est pas assez sensible mieux vaut tester une fois au bout de dix lunes et envoyer les résultats 5 jours plus tard ». A quand un pilote pour des SOLUTIONS et plus seulement des réactions? Pendant ce temps perdu, des enfants vont prendre un retard qui les poursuivra toute leur vie. Si le COVID tue, la précarité tue bien plus!

Aussi en Enseignement

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs